Olivier Amiel sera présent à la commémoration du génocide des arméniens de 1915 le 24 avril

olivier-amiel-sera-present-a-la-commemoration-du-genocide-des-armeniens-de-1915-le-24-avril

Olivier Amiel (en Une), adjoint au maire de Perpignan, nous communique sous le titre « Le devoir moral d’assister à la commémoration du génocide des arméniens », avec prière d’insérer :

« A la suite d’une rencontre avec les responsables de « l’Association arménienne des deux Catalognes », je me suis engagé à venir assister à la commémoration du génocide des arméniens de 1915 qui aura lieu pour la seconde fois à Perpignan le 24 avril.

Ce drame trop longtemps occulté qui a coûté la vie à plus de 1,2 millions de personnes ne peut plus souffrir de tergiversations.

Si le Parlement européen a reconnu ce génocide en 1987 et la France par la loi du 29 janvier 2001, on constate à nouveau une gêne, voire une frilosité à l’évoquer et le commémorer par crainte de représailles économiques de la part de la Turquie qui refuse toujours de le reconnaître.

Cela ne doit pourtant pas dicter notre devoir moral envers la communauté arménienne.

À Perpignan « l’Association arménienne des deux Catalognes » bénéficie depuis peu d’un local mis à disposition par la ville et va pouvoir bientôt installer un « khachkar » (pierre à croix) qui permettra de se recueillir.

Le Président Chirac souhaitait la reconnaissance du génocide par la Turquie elle-même, rappelant que « Tout pays se grandit en reconnaissant ses drames et ses erreurs ». Le Président Macron s’est engagé en janvier à inscrire une journée officielle de commémoration de ce que le Pape François nomme fort justement « le premier génocide du XXe Siècle ».

C’est pourquoi j’espère sincèrement que nous serons de nombreux élus et habitants de Perpignan à venir assister à ce devoir de mémoire nécessaire pour l’humanité. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.