Le maire de Port-Vendres agit contre le fléau des capsules de protoxyde d’azote

Tentés par la nouvelle mode de consommation de gaz de protoxyde d’azote contenu dans les cartouches pour siphon de chantilly dont les effets du gaz hilarant sont bien connus, les jeunes mettent gravement leur vie en danger.

Conscient du risque que représente cette nouvelle drogue, produit stupéfiant par destination, de surcroît facile d’accès, le Maire de Port-Vendres, Grégory Marty a pris un arrêté interdisant « la détention, l’utilisation, le dépôt et l’abandon de cartouches de protoxyde d’azote sur la voie publique et dans les parcs et jardins ouverts au public par les personnes mineures ou majeures, à des fins d’utilisation de gaz hilarant. J’ajoute que le jet de ces capsules sur la voie publique constitue une infraction à l’article R633-6 du Code Pénal. En rapport avec cet arrêté, l’amende forfaitaire est de 68 euros, majorée à 180 euros en cas de non paiement. Et en cas de récidive du contrevenant, l’amende peut atteindre un montant maximal de 450 euros. La santé des enfants et des adolescents est la priorité de tous ».

C’est la raison pour laquelle l’autorité municipale a décidé de renforcer l’arrêté municipal par l’interdiction de la vente aux mineurs de ces capsules nocives.

Les autorités sanitaires, de leur côté, alertent sur les dangers de cette pratique qui expose à deux types de risques majeurs. Il y a les risques immédiats : asphyxie par manque d’oxygène, perte de connaissance, brûlure par le froid du gaz expulsé de la cartouche, perte du réflexe de toux (risque de fausse route), désorientation, vertiges, risque de chute. Et à plus long terme, en cas d’utilisation régulière ou à forte dose, on constate une atteinte de la moelle épinière, carence en vitamine B12, anémie, voire des troubles psychiques.

Il est à noter que la consommation associée à d’autres produits comme l’alcool ou les drogues majore les risques.

« En outre, nous constatons une forte accumulation de cartouches usagées sur la voie publique, constituant un réel danger pour les piétons et les cyclistes en particulier » dénonce Grégory Marty.

Pour plus d’infos : arrêté ARPM-PN°004-2020 du 22 juin 2020-06-24 à consulter sur le panneau de l’Hôtel de ville et le FB Port-Vendres-ville.

Et pour une aide éventuelle, suivre le lien de la mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives : MILDECAgouv OFDT – Observatoire français des drogues et des toxicomanies Ministère des solidarités et de la santé

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.