Perpignan : La Ville se dote d’un Centre d’Art Contemporain

Perpignan La Ville se dote d'un Centre d'Art Contemporain
Perpignan : La Ville se dote d'un Centre d'Art Contemporain
Perpignan La Ville se dote d'un Centre d'Art Contemporain
Perpignan :
La Ville se dote d’un Centre d’Art
Contemporain

Adossé à l’Établissement Public de Coopération Culturelle (EPCC) de la Haute École d’Art (HEART), le Centre d’Art Contemporain de Perpignan bénéficiera, par cette proximité géographique et intellectuelle, des ressources humaines, culturelles et artistiques de l’école.

C’est le savoir-faire de quinze professeurs et d’une centaine d’étudiants qui sera ainsi consacré à la création d’un centre d’art d’un nouveau type, largement ouvert à tous les publics.

Tous les espaces intérieurs sont modulables ; ce principe d’organisation intègrera sans séparation les espaces de travail, de convivialité, de réflexion, de documentation… favorisant ainsi la médiation et l’accompagnement culturel.

Pour la municipalité de Perpignan, maître d’œuvre de l’opération, « le Centre a pour ambition devenir le premier Centre d’Art/ école régional en Languedoc-Roussillon, et servir ainsi à la reconfiguration de l’espace du centre-ville par le maillage du patrimonial, du muséal et du contemporain. Il a aussi pour objectif de faire connaître aux publics diversifiés de Perpignan les nouvelles formes d’expression artistiques relevant des arts plastiques, visuels et multimédia. Une attention toute particulière sera également accordée aux jeunes publics. Il s’agit bien de proposer un parcours artistique et culturel (…) ».

Jean-Marc Pujol, maire UMP de Perpignan, insiste encore sur « la configuration du futur Centre d’Art Contemporain qui va permettre d’enrichir l’offre culturelle de la ville, car il répond à de nombreux enjeux : innovation en termes d’ingénierie culturelle, d’enseignement supérieur, de formation des formateurs, d’accès à la culture, à la recherche, à la création et à l’urbanisme. Un tel projet, j’en suis convaincu, va redynamiser le cœur historique et identitaire de Perpignan en encourageant l’excellence et la création. Il s’agit de prouver que Perpignan peut encourager et promouvoir de nouvelles formes d’expression sans opposer tradition et progrès ».

Voilà qui est joliment dit !

Sur un plan pratique, les expositions qui investiront le site seront conçues en partenariat avec des organismes comme les FRAC (Fonds Régional d’Art Contemporain), le CNAP (Centre National des Arts Plastiques), le FNAC (Fonds National d’Art Contemporain), mais également des galeries spécialisées dans l’art contemporain et avec les organismes muséaux, les centres d’art et les galeries de Catalogne espagnole (des contacts ont déjà été pris via l’antenne de l’Agglo Perpignan-Méditerranée Communauté d’Agglomération, à Gérone).

Au-delà de sa spécificité régionale, le futur Centre d’Art Contemporain de Perpignan vise donc une dimension transfrontalière, à mi-chemin sur l’axe culturel Barcelone/ Montpellier.

Au plan technique, le projet englobe la création d’un pôle accueil, de deux réserves, d’une petite salle de projection au rez-de-chaussée, d’une salle d’exposition au premier et deuxième étages, avec la mise en place d’un ascenseur pour y accéder.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.