Perpignan : Braquage spectaculaire à la rue de l’Ange

Copyright Alexandre Minguez / CGMINFO 247
Copyright Alexandre Minguez / CGMINFO 247

Ce matin peu avant 11h30, un braquage est survenu à la rue de l’Ange chez un antiquaire « Au Capharnaüm ». Les braqueurs au nombre de trois sont survenus sur un Yamaha T-Max de couleur blanc dans la rue de l’Ange.

Les braqueurs étaient tous trois gantés et casqués sur les lieux seulement deux des braqueurs sont entrés en enfonçant la porte de l’antiquaire à l’aide d’un marteau. Sous la panique générale, le propriétaire âgés de 86 ans et son beau-fils ont été bousculés puis sous la menace des armes des braqueurs se sont allongés au sol. Ils ont brisés à coups de marteau une vitrine contenant des bijoux.

Prise de panique dans la rue

Selon un témoins, les passants affolés ont désertifié la rue pour laisser place aux bruits sourds « de casse » ou « de détonation ». Le propriétaire de Appartement 15, Pierre, « j’ai couru jusqu’à l’intersection de la rue Mailly et rue de l’Ange car des gens criaient, et j’ai vu un scooter de type T-Max blanc qui était stationné avec le conducteur devant l’antiquaire ou un des braqueurs déversaient des bijoux d’un plateau noir. Pour stopper la progression du scooter, j’ai lancé des chaises du fast-food en face… Mais, le conducteur du véhicule a mis sa main dans sa veste et il a dit « tu arrêtes ça ou je te tue ! » alors je me suis réfugié dans le fast-food. »

Copyright Alexandre Minguez / CGMINFO 247
Copyright Alexandre Minguez / CGMINFO 247

Les braqueurs prennent la fuite

La police judiciaire a été saisi immédiatement de l’enquête, selon Jean-Damien Moustier, le directeur de la PJ, « les braqueurs ont pris tout trois la fuite à bord du T-Max en direction de la place Arago et de la Préfecture avec le butin. » Selon ses dires, « ils ont visiblement violenté le propriétaire alors âgé de 86 ans et ont brisés des vitrines, les braqueurs étaient casqués et gantés »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.