Baixas : la gestion de l’herbe dans la commune

Depuis le 25 septembre 2015, la municipalité a engagé la commune dans une démarche Agenda 21 de suppression de l’utilisation des pesticides, qui l’a conduite le 21 mars 2016  à obtenir le label « Terre saine ». Ainsi, désormais, aucun pesticide n’est utilisé sur les espaces publics. Une question en découle : Comment les services techniques municipaux font-ils, pour entretenir les espaces verts publics ?

A l’initiative de Gilles Foxonet, maire, et de Roger Bobo, adjoint délégué à l’Entretien des espace verts et de la Forêt Communale, les services techniques municipaux dirigés par Jean françois Baeza ont mis en place, en collaboration avec Michel Moliner, responsable Voirie, une gestion différenciée des espaces classés en 3 catégories :

Les zones dites de prestige (église, parc du Château les Pins….). Ces zones sont entretenues régulièrement, fleuries et désherbées manuellement ou mécaniquement avec des débroussailleuses électriques.

Les zones très fréquentées (parcs à jeux, cimetière, écoles, stade…) qui sont des lieux où davantage de place est laissée à la nature (herbe,  fleurs semées  au cimetière contre les murs ou dans les espaces de terre ; pelouse à l’école et au jardin d’enfants du  Foyer Rural. Ici l’herbe est coupée lorsqu’elle a atteint une certaine hauteur. La coupe se fait aussi bien avec des débroussailleuses électriques qu’avec la tondeuse .

Les zones naturelles (bords de routes communales, sites de l’Ermitage sainte Catherine et de la Foun). L’herbe est fauchée une fois qu’elle a accompli son cycle de croissance, qu’elle a fleuri et produit de nouvelles graines et qu’elle devient sèche afin de ne pas propager d’incendie. Fauchage à partir de mi-juin avec l’épareuse et le tracteur de la commune.

Il est important de faucher l’herbe sèche à cette période afin d’éviter les incendies ; une prairie non fauchée favorise la pousse des ronces puis se reboise au fil des années. Nos prairies méditerranéennes temporaires (printemps) sont des écosystèmes grouillant de vie. Cette gestion permet de lutter contre la perte de biodiversité : en effet les espèces d’insectes ont diminué de 75% en trente ans, l’herbe de nos fossés, les talus ou espaces verts sont le lieu d’habitat des insectes et autres animaux ;  Ils s’y réfugient, y trouvent leur nourriture (fleurs, graines) et s’y reproduisent.

Déclin de la biodiversité :

  • Insectes : -75% en trente ans (perte fulgurante des colonies d’abeilles)
  • Oiseaux :-50 % depuis les années 80 ! (hirondelles de fenêtres – 89%)

La municipalité avec l’aide des agents des services techniques essaie à son échelle, d’inverser la tendance pour que la richesse des écosystèmes du territoire de la commune perdure. Un axe à suivre dans l’intérêt général.

INSCRIVEZ-VOUS POUR RECEVOIR GRATUITEMENT LE JOURNAL CATALAN :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.