Port-Vendres : le Parti de Gauche 66 s’exprime sur le projet de 3ème quai

Le Parti de Gauche 66 fait part de ses préoccupations quant au projet de 3° quai à Port-Vendres. Il note des faiblesses aussi bien sur le fond que sur la forme du projet.


« Les risques environnementaux restent considérables : non respect de la loi Littoral avec la destruction de l’anse des Tamarins qui occasionnera la modification du trait de côte, étude d’agitation de 2013 surestimant la profondeur réelle du port et minimisant ainsi la réalité des risques environnementaux, menaces sur la biodiversité de l’espace naturel en raison de dérogations à l’interdiction de porter atteinte aux espèces protégées marines et terrestres, mesures compensatoires équivalant à un droit de détruire.

L’utilité et la viabilité économiques de ce projet, loin d’être avérées, sont fortement sujettes à caution. Est-il raisonnable en cette période d’austérité d’engager de telles dépenses alors que le budget des collectivités territoriales sera amputé de 330 millions dès 2018 ? Ces sommes ne seront pas disponibles pour financer la nécessaire transition écologique et les urgences sociales. La pêche locale, activité économique réduite à la portion congrue face à la pêche industrielle, en sera d’autant plus pénalisée par les perturbations marines.

La PG 66 souhaite en finir avec ces projets mal pensés et surdimensionnés. Il milite pour une relocalisation de l’activité permettant de réduire l’empreinte carbone et préservant le cadre de vie des populations locales. »

Laisser un commentaire