Les radioamateurs catalans de F6KBR du REF 66 et de l’ADRASEC 66 émettent depuis le pic du Canigó

De g.a.d, SWL 6607 Eric, F0FMP Alain, F5IRY Alain et F4GXJ Jean-Pierre

Le radioamateur est une personne qui a reçu l’autorisation officielle de communiquer par radio, avec d’autres personnes, elles aussi légalement autorisées. Ces communications se font sur les bandes de fréquences allouées par l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) au service amateur et au service amateur par satellite. Le radioamateur pratique une activité à caractère technique ; ses compétences sont contrôlées et accessibles à toutes et à tous. L’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) lui délivre un certificat d’opérateur radioamateur et lui attribue un indicatif l’autorisant à exploiter les fréquences allouées par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP)

En pays Catalan, le radio-club de Perpignan porte l’indicatif de F6KBR et les radioamateurs qui l’anime sont très actifs dans des domaines très variés. Formations, réalisations techniques, cours d’apprentissage de la télégraphie, émission et réception radioamateur, entraide et moments conviviaux font partie des réunions hebdomadaires du mardi de 20h30 à 23h00 au 52 rue Maréchal Foch. Vous trouverez également toutes les infos sur le site internet du radio-club : http://www.ref66.fr

F6KBR fait partie du REF. L’association Réseau des Émetteurs Français a été fondée à Paris en avril 1925. L’objet de l’association est de créer un lien amical entre les radioamateurs, les écouteurs des bandes radioamateurs ou toutes personnes s’intéressant aux activités radioamateurs et s’engageant à en respecter les règles

L’ADRASEC 66 est composée de radioamateurs et écouteurs qui se mettent bénévolement au service de la sécurité civile en France en cas de crise telle que les recherches de balise de détresse déclenchée par une chute d’avion ou d’activation du plan ORSEC. Elle fait partie de la FNRASEC, Fédération Nationale des Radioamateurs Au Service de la Sécurité Civile

C’est après avoir pris la piste du Llec qui a été refaite cet hiver et laissé notre véhicule au parking de l’Esquena d’Aze (1386 m) que nous avons commencé notre ascension vers notre première étape, le refuge des cortalets. La montée vers le refuge pastoral est très agréable car le sentier est ombragé, ce qui rend plus supportable la quinzaine de kilos que nous portons chacun et parfois plus pour certains !

La montée permet de voir de superbes paysages et de faire de sympathiques rencontres

Nous sommes arrivés au refuge des Cortalets après 2h45 de marche dans un cadre exceptionnel et nous avons été accueilli par Thomas et son équipe qui ont été, comme d’habitude, aux petits soins pour les randonneurs, nous les en remercions vivement

Ils nous ont permis de partir tôt en nous préparant un super petit-déjeuner à 5h30 du matin

Nous empruntons un superbe sentier qui traverse un paysage absolument splendide

Une autre sympathique rencontre

Un dernier effort dans les éboulis qui précèdent l’arrivée au sommet que nous avons atteint 3h00 après être parti du refuge des Cortalets

Nos objectifs étaient multiples. Dans le cadre de nos activités au sein de la sécurité civile, nous voulions réaliser des essais de transmission sur des fréquences servant au secours de victimes, réaliser des essais avec des antennes spécifiques et connaître les relais que nous pouvions déclencher depuis cette position

Dans le cadre de nos activités de radioamateurs, nous souhaitions établir des contacts avec d’autres radioamateurs. Pour cela, nous avons activé le pic du Canigó (2784 m) dans le cadre du SOTA (Summits On The Air), les sommets sur l’air, qui est un programme de diplômes destiné aux radioamateurs et aux écouteurs (SWL). Le but de ces diplômes est la promotion d’opérations radio en portable sur des régions montagneuses. Le SOTA a été développé de manière à ce que chacun puisse participer, montagnard, alpiniste ou simple randonneur

F0FMP Alain en pleine action sur les fréquences ADRASEC

SWL 6607 Eric en discussion avec F5UKL André (de dos) que nous avons eu le plaisir de rencontrer sur le pic et qui nous a bien aidé pour déclarer notre activation SOTA car nos moyens téléphoniques ne fonctionnaient pas ! Merci André et merci également à Chris qui nous a donné un coup de main pour l’installation.

Un grand merci, Eric pour ta présence sympathique et efficace ainsi que pour tes soins qui nous ont permis de ne pas trop souffrir et de récupérer rapidement de nos efforts

F5IRY Alain, plus particulièrement affecté au trafic en télégraphie

F4GXJ Jean-Pierre qui a réalisé des contacts en HF, VHF et UHF

Le temps devenait menaçant, nous avons alors décidé de cesser nos émissions et de redescendre dans la vallée

Bilan de notre activation radio qui aura duré 3h40, de nombreux essais riches d’enseignements et 16 pays contactés dont l’Australie

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.