Lancement officiel de la quatrième édition des Trophées de la jeunesse 2018 !

lancement-officiel-de-la-quatrieme-edition-des-trophees-de-la-jeunesse-2018
Nadia Raymond, lauréate des Trophées de la jeunesse 2017 aux côtés de Yann Arthus-Bertrand, Ambassadeur de Bonne Volonté au PNUE (Programme des Nations Unies pour l’Environnement).

André Bonet, président du CML (centre méditerranéen de littérature) prépare le lancement des Trophées de la jeunesse 2018, édition qui sera présentée en conférence de presse tenue le jeudi 9 novembre à 16h à la Villa Duflot en présence de tous les partenaires et anciens lauréats.

TROPHÉES DE LA JEUNESSE : QUAND LE RÊVE DEVIENT RÉALITÉ !
Les jeunes ont envie de réussir, rêvent de construire une belle carrière professionnelle, d’un travail stable et épanouissant. Ils ont beaucoup d’ambition, de talent, de compétences et de qualités. C’est portés par cette envie de soutenir tous les talents, que les organisateurs des Trophées de la jeunesse, créés en 2015 par l’Université de Perpignan, la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon, Boitaclous et le CML (avec la soutien du journal l’Indépendant, de France Bleu Roussillon et de nombreux partenaires institutionnels et privés) se sont lancés dans l’aventure.

Nadia Raymond fait partie de la promotion 2017. Cette Perpignanaise, âgée de 22 ans, est photographe amatrice depuis 4 ans. Elle aime partir à l’aventure et photographier les plus belles merveilles du monde. Sensibilisée par la situation des réfugiés, elle a effectué une mission humanitaire en mars 2016 auprès de l’association « L’Auberge des migrants » dans les camps de Calais et Grande-Synthe. Nadia photographie la réalité : entre une déchèterie et un maraichage de boue, elle nous offre des regards d’innocents qui ont su parfois garder leur sourire d’enfant. C’est ce reportage photographique qui lui a permis cette année d’être distinguée.

Nadia avait mentionné dans son dossier de candidature son rêve le plus fou, celui de rencontrer un jour l’homme qu’elle admire le plus au monde, pour son humanisme et son talent : Yann Arthus-Bertrand, photographe, reporter et écologiste dans l’âme. La jeune photographe amatrice rêvait de lui présenter, un jour son travail. Cette rencontre a été rendue possible par les organisateurs des Trophées vendredi dernier lors du passage du célèbre photographe à Visa. Une surprise jalousement gardée à laquelle ne s’attendait vraiment pas Nadia, concoctée par André Bonet, président du CML, Nacéra Benosman, Directrice départementale de la Caisse d’Epargne, Mickael Lavois et Lucas Barande, lauréats des Trophées 2015 ! Une belle initiative qui a permis une heure d’échange entre « l’élève et son maître », un moment fort que Nadia n’est pas prête d’oublier. La prochaine rencontre entre les deux photographes devrait se dérouler cette fois-ci à Paris, à l’ « Atelier Yann Arthus-Bertrand », situé dans le sixième arrondissement.

La force de la jeunesse c’est d’avoir la liberté de tout inventer, et comme aiment à le rappeler les organisateurs des Trophées, mentionnant une citation du roman de Grégoire Delacourt, La liste de mes envies : Que risque-t-on quand on risque tout ?…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.