Estagel : une classe de maternelle en danger

Une école toute neuve et déjà une menace de fermeture de classe


La semaine commence fort à Estagel. Dés ce lundi matin, les parents d’élèves faisaient pétitionner devant l’école maternelle. Un mauvais coup porté à l’école, mais aussi à la ruralité et au service public.

Pour mémoire, l’école maternelle nouvellement construite dans l’ensemble scolaire, connaît déjà des difficultés. Pourquoi ? C’est ce que nous avons essayé de comprendre.

Une classe menacée de fermeture dès la rentrée prochaine

Sur les dernières années l’école maternelle a toujours comptabilisé entre 90 et 100 élèves. Pour la rentrée 2019/2020 plus de 90 élèves sont prévus.Les enseignants sont au nombre de quatre. Disons que l’effectif semble correct, même si nous pensons que moins les classes sont chargées, mieux les enfants ont la chance d’être plus entourés, aidés. C’est un gage majeur de réussite dans la scolarité pour nos chères têtes blondes nous semble-t-il.

Une pétition circule

Mais les orientations sont de dédoubler les CP et les CE1 en zone prioritaire. Ceux qui sont aux manettes, ont trouvé la solution. Ils réduisent les effectifs d’enseignants d’un côté, pour les muter ailleurs. En fait, on habille Pierre, en déshabillant Paul. Ce ne semble pas être une orientation correspondant aux réels besoins.
Ainsi, à Estagel, si les choses restent en l’état, des enfants vont rester sur la touche. En effet, la scolarité n’est obligatoire qu’à partir de 6 ans. Tout le monde comprendra ce que cela veut dire.
Mais au-delà des parents d’élèves, c’est toute la population qui est concernée. En effet, la construction de l’école réalisée avec l’argent des citoyens, ne sera pas utilisée comme souhaitée, avec un maximum d’efficacité. À plein rendement osons-nous dire.

Toute la population est concernée

C’est avec un certain mépris, nous semble-t-il, pour les contribuables, de voir ainsi l’argent investi, finalement gaspillé, pour satisfaire certaines orientations budgétaires qui ne prennent pas en compte la réalité du terrain.
Il est à noter la présence de quelques élues, venues soutenir l’action des parents d’élèves.

Joseph Jourda

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.