Deux prix Méditerranée à découvrir aux Presses Littéraires

deux-prix-mediterranee-a-decouvrir-aux-presses-litteraires

Les Presses Littéraires nous informent du Prix Méditerranée 2017 pour Paul Arquier-Parayre avec Karma, ainsi que le Prix Méditerranée 2017 Essai/fiction pour Joan-Francesc Castex-Ey avec Retrat petit de tot i res – Petit portrait de tout et de rien.

Karma
Une tragédie grecque qui débute sous l’Empire Romain, qui se poursuit sous le Premier Empire et qui s’achève de nos jours, en Roussillon. Une histoire d’amour impossible, entre une femme et deux hommes, à travers les siècles. Salomon Joch, prêtre exorciste, témoin de toute l’aventure depuis son commencement, cherche à résoudre cette énigme.
Il veut savoir la vérité sur la théorie de la réincarnation, opposée à la thèse chrétienne de la résurrection de la chair et de la vie éternelle. C’est un signe mystérieux qui est la clé de cette histoire. Plus inquiétant, une prophétie obscure arrive à son terme et va bouleverser le Vatican. Voici le décor de Karma, le dernier livre de Paul Arquier-Parayre. Un thriller ésotérique, sur fond d’un drame romantique, une aventure troublante et exaltante que vous ne pourrez plus quitter avant de lire la dernière page.

Paul Arquier-Parayre est né à Perpignan. C’est à Marseille, durant ses études chez les Jésuites que va mûrir son amour de la lecture et de l’écriture. Passionné d’archéologie, il fera des études d’histoire. Il a une affection particulière pour le cinéma Fantastique et de S.-F. Peintre amateur, il maîtrise le Néo-Fauvisme. En 2004, il écrit une trilogie dont le premier tome « Retour à Tautavel » est récompensé par le CML, de la mention spéciale du Prix Méditerranée Roussillon. En 2010, un recueil de nouvelles « Catalachnikov » raconte des faits divers effroyables se déroulant en pays catalan.
En 2013, il crée un personnage mythique, un prêtre redoutable et sulfureux qui raconte sa longue vie de combattant du diable dans « les treize exorcismes de Salomon Joch ».

Retrat petit de tot i res – Petit portrait de tout et de rien
« Levons un peu le nez du guidon, si tu le veux bien lecteur : tout compte fait, pour quelle raison et dans quel but sommes-nous ici ? Et pourquoi y a-t-il des choses plutôt que rien, ou plutôt que d’autres choses ? En définitive, pourquoi y a-t-il quelque chose, pourquoi tout est là ? Du ballet en apparence silencieux de galaxies lointaines, jusqu’au geste de paix ou de guerre le plus quotidien, jusqu’aux rires et aux pleurs les plus intimes. Je ne serai pas le premier ni non plus le dernier qui le demande. Prises de tête à la pelle. »

deux-prix-mediterranee-a-decouvrir-aux-presses-litteraires

Laisser un commentaire