Agissons! : « Grande surface à Pollestres : Carpe Diem ou Errare humanum est (l’erreur est humaine) ? »

grande-surface-a-pollestres-carpe-diem-ou-errare-humanum-est-lerreur-est-humaine

Joan NOU, responsable du mouvement #Agissons!, nous communique sous le titre « Grande surface à Pollestres : « Carpe Diem ou Errare humanum est (l’erreur est humaine) » ? », avec prière d’insérer :

Alors que le projet « Ovalie » au nord de Perpignan a été retoqué par la commission nationale d’aménagement commercial (CNAC), une nouvelle grande surface appelée CARPE DIEM va voir le jour à Pollestres.
Selon les « aficionados » de ce nouveau temple de la grande distribution, celui-ci permettra, de créer des emplois et de concurrencer la Jonquera… ou Claira…

Une argumentation, encore une fois bancale, car malgré que nous sommes champions des M2 de grandes surfaces de France, le chômage n’a toujours pas baissé, contrairement au reste de l’hexagone. Et les quelques postes proposés sont précaires. Rien qui permettra de niveler le département vers le haut.

Pour faire face à la concurrence déloyale de la Jonquera, il faut faire l’inverse de cet «Eurodisney du Outlet ». Sans être condescendant avec des enseignes comme Stokomani ou Marie Blachère (déjà bien implantées sur le département et prévues sur Pollestres) celles-ci n’empêcheront pas le départ des clients vers la Catalogne. Surtout qu’Escudero compte prochainement implanter le magasin Zara dans son futur agrandissement… Au lieu de suivre cette folie, de blocs métalliques déshumanisés, nous devons soutenir le commerce en centre-ville à Perpignan, avec une politique de stationnement avantageuse, proposer des produits de qualité, des animations de rue régulières et continuer le développement des commerces de bouche.

L’élu perpignanais Olivier Amiel (LR) a pointé aussi du doigt la zone commerciale de Claira, responsable de beaucoup de tous les maux, selon ses dires … Mais en créant dans la couronne Perpignanaise, le projet Carpe Diem de monsieur Mach (LR), ne va-t-il pas faire du tort à Auchan, distancé de quelques kilomètres ? Cette concurrence effrénée, oblige désormais aux grandes surfaces d’ouvrir le dimanche, et d’instaurer le travail dominical… L’exemple du «carré d’or » rebaptisé « carré mort» par nos soins, aurait dû alerter nos élus…

Le mouvement #Agissons! soutiendra toutes initiatives, qui permettront l’arrêt d’installations futures dans notre département pour préserver l’authenticité de notre territoire, et réfléchir à d’autres solutions pour développer l’emploi.

www.agissons.org
agissons66@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.