Zocato, alias Vincent Bourg, lauréat du Prix Feria de Littérature 2017

zocato-alias-vincent-bourg-laureat-du-prix-feria-de-litterature-2017

Chaque année depuis 2007, le prix Feria, organisé par le Comité d’Organisation de la feria de Millas et le Centre Méditerranéen de Littérature, est attribué pendant les fêtes de Millas. Zocato, apodo de Vincent Bourg, est le lauréat 2017. Il recevra son prix le samedi 5 août prochain à Millas à l’occasion de la 18ème Feria du Livre à Millas.

Ainsi, après l’écrivain Jean-Marie Magnan, le photographe Lucien Clergue, membre de l’Institut, le peintre Claude Viala mondialement connu, André Viard, le créateur de l’Observatoire des Cultures Taurines, le journaliste Jacques Durand, le philosophe Francis Wolff, le journaliste et romancier Jean-Michel Mariou, Alain Moncouquiol, torero connu sous le nom de Nimeño, Francis MARMANDE, écrivain et critique de jazz et l’éditrice Marion Mazauric, c’est au tour de Zocato de décrocher le très convoité prix Feria de Littérature. Le jury est présidé par l’écrivain Yves Charnet, auteur d’un nouveau roman, Dans son regard aux lèvres rouges, Le bateau ivre.

Zocato, journaliste taurin incontournable qui fait les beaux jours de la tauromachie sur Canal+ ainsi que sur les antennes de France3 Aquitaine est également la plume flamboyante des chroniques de Sud-Ouest. Il a publié en 1997 aux éditions de Faucompret un recueil, Les Contes de Zocato, un des ouvrages les plus originaux sur la tauromachie. Depuis 1986, Vincent Bourg signe sous le nom de Zocato ses chroniques taurines. Après avoir pratiqué la tauromachie dans les années 70 comme novillero (onze courses) puis comme banderillero, Zocato est devenu journaliste professionnel. Reconnu par le monde taurin, ce landais d’origine, âgé de 55 ans, suit plus de 150 corridas par an. Il a écrit de nombreux livres sur la tauromachie et a reçu le prix Hemingway en 2008.

D’abord talonneur dans une équipe de rugby, chasseur dans ses terres landaises, puis conteur intarissable, lumineux conférencier, ayant aussi tenu cape et muleta, aficionado au jugement précieux, journaliste d’un brio et d’un lyrisme rares, écrivain au style inimitable, Vincent Bourg dit Zocato est une figura. Présent tout au long de l’année dans le callejon de toutes les arènes de la sphère taurine, il observe les débutants et côtoie les maestros. Si Zocato a publié de nombreux livres sur la tauromachie, l’essentiel de son travail est constitué des innombrables reportages, chroniques ou articles de presse qui sont toujours attendus puis scrupuleusement déchiffrés par les aficionados. Ses analyses connues et reconnues de part et d’autre des Pyrénées sont redoutées tant par les éleveurs que par les cuadrillas.

Enfin, son talent ne s’arrête pas à l’écriture et il faut avoir eu le privilège de le rencontrer pour savoir que c’est un conteur charismatique qui sait, si bien, faire voyager dans cet univers taurin fait de peurs, de drames et de bonheurs. Pour la première fois les aficionados de Millas auront l’avantage de passer une après-midi avec lui cet été, le samedi 5 août prochain à Millas. L’homme est intarissable et ses histoires taurines sont si passionnantes qu’il y a fort à parier que le public se déplacera nombreux le 5 août prochain à Millas. Le débat sera animé par Yves Charnet, président de la Feria du livre.

zocato-alias-vincent-bourg-laureat-du-prix-feria-de-litterature-2017

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.