Vous n’êtes pas seul à penser que votre santé et celle de vos enfants valent tout l’or du monde !

HOL-UP le film documentaire sur la Covid-19

Combien vaut votre vie, celle de vos enfants ?
Personnellement, je donnerais tout ce que j’ai, ma vie s’il le faut, pour sauver mes enfants.

Il est clair que chacun d’entre nous, donnerions tout pour préserver notre vie, notre santé et celles de nos enfants. Partie de là, de tout temps et de tous endroits, certains n’ont pas hésité à profiter de cette évidence pour proposer des solutions avec des marges bénéficiaires inimaginables.

Voir le film : https://tprod.fr/project/hold-up/
Téléchargez le film documentaire : https://www.grosfichiers.com/u8AgsRSYk9F
sera supprimé le 26 novembre

Oui, c’est un fait, le domaine de la santé attire les pires convoitises et génère de fait, une corruption qui atteint aujourd’hui le haut du podium. Elle s’est mondialisée, à l’image de notre société.

L’épidémie de maladies infectieuses que nous traversons déchaine les passions et crée des situations jamais vues auparavant. Les débats sur la Covid-19 ont donné lieu à des échanges contradictoires entre médecins, spécialistes, professeurs, hommes politiques et experts, le tout orchestré et alimenté par le feu nourri des médias.

Les scientifiques se sont ainsi retrouvés discrédités avec notamment l’affaire du Lancet.

Le Conseil scientifique, censé piloter cette pandémie, est ouvertement accusé d’incompétence et d’arrogance, preuves à l’appui.

Et nous dans tout ça ? Que penser ? Que faire avec toutes ces informations ? Qui croire ?

Voir le film : https://tprod.fr/project/hold-up/
Téléchargez le film documentaire : https://www.grosfichiers.com/u8AgsRSYk9F
sera supprimé le 26 novembre

Est il possible, en France, dans le pays des libertés, de se poser la question ? :
Et si la crise sanitaire que nous vivons était liée à une possible corruption face aux enjeux colossaux que représente la vente de tests, de vaccins…, la transition d’une économie locale vers une économie mondiale, une domination politique ?

Personnellement je ne poserai pas la question de peur d’être étiqueté complotiste.
Pierre Barnérias, journaliste et réalisateur de films, lui, s’est peut-être posé la question.
Il a réalisé un documentaire qui tente de répondre en s’appuyant sur les témoignages de soignants, chercheurs, experts, juristes offrant une autre lecture sur cette crise sans précédent que peut-être celle relayée par les médias mainstream.

Voir le film : https://tprod.fr/project/hold-up/
Téléchargez le film documentaire : https://www.grosfichiers.com/u8AgsRSYk9F
sera supprimé le 26 novembre

La bande annonce du film qui fait déjà polémique dans les médias mainstream

« Ce qu’il y a souvent de plus difficile à apprécier et à comprendre, c’est ce qui se passe sous nos yeux.»

Alexis de Tocqueville

Le film Hold-Up a été financé sur Ulule ce qui a permis de financer une partie des frais, soit 182 970 euros sur 290 000. il est sortie officiellement en VOD sur Vimeo le mercredi 11 novembre à 11h00. Ce projet a eu tellement de succès que des centaines de milliers de personnes ont déjà vu une version incomplète et piraté, de partage en partage, sur les réseaux sociaux.

« Ce film ne nous appartient désormais plus… En réalité, cela fait quelques jours déjà qu’il ne nous appartenait plus : en effet, vous avez pu constater combien nous avions été piratés, à grande échelle. Cela partait sans nul doute d’une bonne intention, d’un bon sentiment. Considérant la portée extraordinaire du film, l’écho que ce dernier fait résonner en chacun de nous, en chacun de vous sûrement aussi et nous l’espérons en tout un chacun de ceux qui le visionneront; il est clair qu’ HOLD-UP doit être à terme, et ce, le plus rapidement possible, accessible à tous. Pour ce faire, comme nous l’avons communiqué sur nos réseaux sociaux, une campagne supplémentaire de financement est nécessaire. Ainsi avons-nous décidé de lancer hier une campagne Tipeee complémentaire ( https://fr.tipeee.com/hold-up-le-documentaire ), afin de permettre de payer les droits d’archives, d’auteur et de diffusion internationale dans le but d’une diffusion légale à titre gratuit sur toutes les platerformes classiques ( YouTube etc…). »

Sauf si vous n’avez jamais accepté le complot de vos parents qui consistait à vous faire croire que les cadeaux de noël arrivaient au pied du sapin dans les bras d’un homme habillé en rouge venu du nord, vous devez absolument voir ce film !

Bon visionnage.
Voir le film : https://tprod.fr/project/hold-up/
Téléchargez le film documentaire : https://www.grosfichiers.com/u8AgsRSYk9F
sera supprimé le 26 novembre

Qui est Pierre Barnérias ?

Journaliste de formation, Pierre Barnérias a tout de suite travaillé dans les plus grands médias : d’abord chroniqueur chez Ouest France, c’est en 1996, sur les ondes de RTL2, qu’il va s’imposer comme parangon d’une information positive avec « la bonne nouvelle du jour ».

Toute sa carrière sera ensuite marquée par cette idée que le journalisme n’a pas vocation a être oiseau de mauvaise augure, mais bien média, c’est-à-dire lien entre les hommes et qu’à ce titre, il a son rôle à jouer dans la construction d’un monde plus juste et plus humain.

Ancien grand reporter, pour les chaînes nationales pendant des années, il lance, sur France 2 en 2003, « Graines d’espoir », programme court dressant le portrait d’entrepreneurs sociaux, et « Face à Face », dans lequel les personnalités médiatiques se confient sur leur manière de voir la vie. Là encore, il innove sur la forme en mettant le split screen au goût du jour.

En 2004, il fonde « Flair Production », dont la vocation est de promouvoir l’information des solutions, et propose alors à France 5 « Passeurs d’espoir », une série entièrement consacrée au développement durable. Les sept épisodes remporteront un succès populaire tel qu’ils seront adaptés en anglais et diffusés aux USA. Quelques années plus tard, fort de son expérience télévisuelle, Pierre Barnérias décide de s’intéresser au grand écran et co-fonde « Flair Films ». Il produit notamment « Les yeux ouverts », un documentaire émouvant de F. Chaudier sur les soins palliatifs.

En 2010, une divergence d’opinion sur l’orientation des lignes éditoriales des deux structures pousse Pierre Barnérias à fonder Tprod, plus conforme à ses convictions de citoyen, de producteur et de réalisateur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.