VISA se DEVOILE

affichePour présenter la 26ème édition du festival international de photo journalisme les organisateurs ont choisi la terrasse ensoleillée du palais des congrès de Perpignan pour dévoiler le contenu et le programme de la manifestation.

JF Leroy « Avez-vous vu le monde aujourd’hui ? Ce monde explose et Visa devrait montrer des images de gaieté ? Visa c’est du journalisme ! Je ne veux plus me justifier de cela. Depuis le début de l’année, 70 journalistes ont perdu la vie, alors OUI, Visa continuera à afficher la réalité la vraie et pas celle qu’une certaine presse veut nous montrer avec les princesses ou les connasses de la télé-réalité ! ».

Le fondateur de Visa présente le programme, il insiste sur les rencontres, particulièrement celle avec les quatre journalistes nord-vietnamiens qui témoignent de leur engagement, et nous font découvrir la face cachée d’un conflit dont nous croyions tout connaître « Un inoubliable morceau d’Histoire en perspective », le 4 septembre au Palais des Congrès de 16h à 18h.

Mise en lumière aussi de la projection du film de Sergei Loznitsa « Maidan », le 2 septembre à 19h10 à l’Institut Jean Vigo. Et bien sur toujours, 24 expositions disséminées dans toute la ville, six soirées d’expositions au Campo Santo avec retransmission à la place de la République. JF. Leroy rappelle « Si Visa est entièrement gratuit c’est grâce aux nombreux partenaires ».

JF Leroy veut aussi préciser que l’éditeur « Le comptoir des photographes » met en vente pour 10 Euros un livre afin de pouvoir réunir assez d’argent pour créer en 2015, un prix Camille Lepage, du nom de cette jeune journaliste tuée en mai 2014 au Cameroun.

Indiscrétion qui a filtrée , le grand photo-journaliste Pierre Terdjman, et son collectif « Dysturb » exposeront dans la rue à partir de Dimanche 31 août, avec l’accord de JM.Pujol. Ce collectif souhaite avec ou sans l’accord des institutionnels interpeller les gens sur des causes qui leur tiennent à cœur.jmp et leroy

Jean Marc Pujol est revenu sur l’affreuse mort du journaliste James Foley « Il n’y a pas de mots pour les ennemis de la liberté, l’enracinement de la libre expression est fondamental pour Perpignan ».

Fabrice Lorente, président de l’université: « Il a fallu 26 ans à l’Université de Perpignan pour se mettre en cohérence avec le festival mais nous y sommes enfin parvenus, Jean-François Leroy nous fera l’honneur d’animer la conférence inaugurale de ce Diplôme Universitaire unique en France ». Lancement prévu en janvier 2015 de ce DU dédié au photojournalisme. Formation de 150 heures qui coûtera seulement 188 Euros et sera ouvert à une vingtaine de personnes. Les inscriptions débuteront en octobre. A noter que cette formation sera l’une des premières a être dispensée en centre-ville, montre de la volonté de la mairie et de l’université de réinvestir le centre-ville de Perpignan.groupe pujol parle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.