UPVD : le chargé d’enseignement accusé de harcèlement identifié

upvd-decouvrez-le-projet-life-long-learning-lll-transversalis

Le 14 février dernier, une vidéo postée sur les réseaux sociaux par le vice-président étudiant évoquait des suspicions de harcèlement d’un chargé d’enseignement non permanent à l’encontre d’étudiantes au sein de la faculté des Sciences Juridiques et Économiques (SJE) de l’université de Perpignan. De récents témoignages, portés à la connaissance du directeur de la faculté SJE, puis de la présidence de l’université, ont permis d’identifier le chargé d’enseignement permanent visé par ces accusations, accusations qui restent encore à démontrer.

Ces éléments nouveaux permettent aujourd’hui l’ouverture d’une enquête interne. Diligentée pour une durée de 6 semaines, cette enquête vise à faire la lumière sur les faits évoqués, définir précisément les protagonistes et formuler des préconisations s’agissant de suites éventuelles à donner, notamment en matière de saisine ou non de la section disciplinaire de l’établissement.

Parallèlement, pour permettre à l’enquête de se dérouler dans un climat de sérénité, la personne visée par les accusations est suspendue de ses fonctions temporairement, à compter de ce jour.

Enfin, et conformément à l’article 40 du code de procédure pénale, le président de l’université de Perpignan a saisi le procureur de la République de cette affaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.