Université d’été du mouvement radical à Bordeaux : Perpignan se distingue avec Romain Grau

Nathalie Delattre, Jean Michel Henric, Romain Grau, Laurent Henart et Olivier Parra

Ce week-end se tenait à Bordeaux, l’Université d’été du Mouvement radical social et libéral présidé par Laurent Hénart maire de Nancy. A cette occasion, le mouvement a dévoilé ses soutiens aux candidates et candidats aux prochaines municipales de mars 2020.

Perpignan s’est distingué. Si l’ensemble des investitures concernent des « radicaux », deux seulement s’adressent à des candidats d’autres mouvements, il s’agit de Nicolas Florian (LR) actuel maire de Bordeaux et Romain Grau (LREM) pour Perpignan. Ces derniers s’engageant à respecter la charte de la candidature radicale rédigée à cette occasion. Cette dernière s’adresse particulièrement à garantir l’application du principe de laïcité de l’administration communale, de neutralité dans les services publics et de promotion de ces principes à chaque Cette Université était placée sous le thème principal des Territoires.

Le mouvement radical se voulant porteur d’un nouvel acte 3 de la décentralisation plaçant la commune au cœur des défis de la transition environnementale et de la nouvelle ère du digital.

Lors de son intervention particulièrement remarquée Romain GRAU n’a pas manqué de rappeler le rôle central joué par les radicaux dans les moments importants de notre histoire et de citer l’exemple de Mendés France nommant le bordelais Chaban Delmas dans son gouvernement. « Point de clivages entre eux, ce qui primait c’était l’histoire d’un optimiste rencontrant un autre optimiste, d’un volontariste encourageant un autre volontariste, d’un républicain parlant à un autre républicain ». « L’essentiel devant nous réunir autour de l’amour de la République ».

Le député catalan était à cette occasion accompagné par des membres du bureau de la fédération 66. A ses côtés, il était sur le plateau avec Geneviève Darrieussecq secrétaire d’État auprès de la ministre des armées, Annick Girardin ministre des Outre-mer, Christophe Béchu maire d’Angers et Franck Reynier maire de Montélimar.

En conclusion de ces universités d’été, Laurent Hénart, s’est longuement arrêté sur le cas de Perpignan. Il a rappelé la crédibilité de Romain Grau à mener cette campagne, sa capacité à régénérer un projet communal et à conduire le rassemblement.

Le Mouvement a donc décidé ce dimanche, de le soutenir dans sa démarche républicaine de candidature aux suffrages des perpignanaises et perpignanais.

INSCRIVEZ-VOUS POUR RECEVOIR GRATUITEMENT LE JOURNAL CATALAN :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.