Une vidéo tournée à Perpignan pour dénoncer le projet de gazoduc inutile fait le Buzz sur le Web et amplifie la mobilisation locale

Philippe Assens, pour « En Commun 66 », nous communique sous le titre « Une vidéo tournée à Perpignan pour dénoncer le projet de gazoduc inutile fait le Buzz sur le Web et amplifie la mobilisation locale », avec prière d’insérer :

« Tournée à Perpignan, une vidéo présentant le projet de gazoduc STEP, ses conséquences nuisibles et les raisons de l’opposition fédérée au sein du collectif « contre le gazoduc transfrontalier » permet en quelques minutes à tous de prendre connaissance du sujet. En quelques jours, cette vidéo a été visionnée par plus de 350 000 personnes.

Sur facebook : https://www.facebook.com/PartagerCestSympa/videos/2060364567549606/
Sur youtube : https://youtu.be/0U1sbO47eKs
Sur twitter : https://twitter.com/PartagerCSympa/status/1001423395198832640

Un rapport pédagogique présentant de manière synthétique le projet est également disponible gratuitement en téléchargement : http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/mai2018rapportstep.pdf

Une pétition à destination des maires est mise en ligne afin de faciliter l’interpellation citoyenne des quelques maires et conseils municipaux retardataires concernés par le tracé : https://350.org/fr/simpliquer/

Pour s’informer davantage sur ce projet et de rejoindre les actions du collectif, des porte-paroles du collectif seront
présents :
• Le samedi 16 juin 2018 pour la « Fête En Commun » au lac de Vinça,
• Le samedi 30 juin pour la « Fête du Travailleur Catalan » au bocal du Tech
• Le samedi 22 septembre pour le « Forum des Alternatives » au Pied du Castillet à Perpignan.
»

1 COMMENTAIRE

  1. La Mairie de Perpignan bat les records de travaux inutiles (en ce moment quai Hanovre lequel était en bon état sans problème – ni trous ni vétusté…) Destruction des arbres (platanes : av. Mercader ils étaient solides, droits et beaux ; av. Joffre ; av. Torcatis, etc. ) pour planter des pâquerettes à la place – c’est du foutage de g… Elle envoie des tracteurs toutes les semaines (!!!) pour raser des petites pelouses de 2 cm, les ouvriers tournent en rond n’ayant rien à couper. Sur le même quai des ordures non ramassées. Mais la nature on la rase.
    Juste à côté les rues sont sales, les conserves, bouteilles en plastique : Non ramassées…
    A certains endroits ils font des travaux puis recommencent. La mairie doit toucher de l’argent pour cela, et éviter de payer les impôts à l’état…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.