Une table-ronde Gilets jaunes pour des Vendémiaires Insoumises stimulantes

Un des points forts de la 4ème édition des Vendémiaires insoumises et citoyennes des Pyrénées-Orientales à Céret fut indiscutablement la table-ronde consacrée au mouvement des Gilets jaunes. C’est au cours de l’après midi du samedi 12 octobre que des Gilets jaunes sont venus témoigner de leur expérience sur les ronds-points. Jaoël de Perpignan Sud, Francis de Perpignan Nord, Fabien du Boulou ont marqué l’assistance des Vendémiaires par leur sincérité et leur sens de l’engagement au service d’une cause collective d’intérêt général.

Pour chacun des intervenants, le mouvement des Gilets jaunes a procédé d’un cri de révolte. Un cri indiquant que « ça ne peut plus continuer ainsi ! ». Mais aussi d’une prise de conscience : « Nous sommes presque tout et on nous considère comme presque rien ! ». C’est ainsi que la question de la souveraineté populaire a été posée, au-delà des revendications liées aux urgences de la vie quotidienne. En ce sens, le mouvement de contestation des Gilets jaunes est fondamentalement politique, c’est-à-dire au cœur des « affaires de la cité ». Sur les ronds-points, le peuple que le système rendait invisible a pu être reconnu à nouveau.

Des débats constructifs ont pu avoir lieu sur le fonctionnement et les perspectives des Gilets jaunes. Leur spontanéité d’action et de réaction a été un de leurs principaux atouts. Mais doivent-ils s’organiser au risque de s’institutionnaliser ? Et donc de perdre leur caractère singulier qui a fait trembler le gouvernement ?

Il est également ressorti que « la Vème République est un cadre vermoulu aux déficiences démocratiques énormes ». En creux, les Gilets jaunes ouvrent la voie à un projet de VI° République, avec pour piliers le Ric (Référendum d’Initiative Citoyenne), la révocation des élus trahissant leurs promesses, ou l’implication populaire. Le mouvement fut un moyen de « faire société », en créant du lien et du liant, démontrant que fédérer le peuple ne relève pas de l’impossible.

Comme l’indiquait Francis Daspe qui animait ce moment d’échange, « une table ronde consacrée aux Gilets Jaunes pour mieux renverser la Table et ouvrir la voie de la nécessaire révolution citoyenne, voilà un horizon mobilisateur pour les Vendémiaires de la France Insoumise ! ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.