Une sécurité bienveillante pour Argelès-sur-Mer

Parking Gambetta à Argeles sur Mer

La municipalité d’Argelès-sur-Mer engage une politique de sécurité à plusieurs niveaux, interreliés. Notre stratégie est axée sur la prévention, la tranquillité publique, la protection des biens et des personnes, ainsi que la réduction des risques pour les piétons et des automobilistes. La sécurité est un droit fondamental. A l’inverse, l’insécurité suscite inquiétude, désarroi et détérioration psychologique. La vidéo-protection arrive, composée de 14 caméras à hautes performances. Ce dispositif coordonné avec la préfecture des Pyrénées-Orientales est une évolution par rapport aux anciennes politiques municipales. La vidéo-protection rassure, apaise, dissuade. Les images ne sont pas scrutées en direct, mais enregistrées jour et nuit pour que la gendarmerie les utilise, si nécessaire. L’autorité communale envisage une sécurité bienveillante. A Argelès-sur-Mer, nul besoin de moyens disproportionnés, qui seraient anxiogènes. Mais le maire se doit de tenir compte des changements de notre société, car certains agissements importunent les citoyens. Prochainement, 4 radars pédagogiques prendront place sur nos artères les plus sensibles. Ces afficheurs incitant à la réduction de vitesse augmenteront le confort des piétons, des personnes à mobilité réduite et des deux-roues. Circuler sans crainte est aussi une question de sécurité. La sécurité est soumise à l’« effet papillon », selon lequel une intervention ici, a une répercussion ailleurs. A Argelès-sur-Mer, cela se traduit par des aménagements urbains durables. L’avenue de la Libération réaménagée, vaisseau amiral de cette politique, favorise déjà la reprise de la circulation piétonnière. La rénovation de la place Gambetta suit cet objectif de réappropriation et d’embellissement, tout comme le parking Centre-Ville / Marasquer inauguré à Noël et la route de Notre-Dame de vie, où nous préparons de précieux emplacements de stationnement. L’espace public doit retrouver sa dynamique, chaque personne apportant de la vie et du bien-être au sein de l’espace commun. Quoi de plus utile à notre époque menacée par l’isolement et le repli ? En 2021, l’ouverture d’une grande Maison des Services publics, rue du 14 Juillet (ancienne perception) drainera du public, pour revitaliser le cœur argelésien. Ce bâtiment incluant une antenne de la Police Municipale sera une clé de notre reconquête, au profit de la qualité de vie. Nos choix auront une influence durable sur la réalité. Les anciennes politiques de petites actions isolées n’étaient pas toujours lisibles ni cohérentes. Notre code de conduite repose sur le juste investissement du denier public, selon des priorités partagées, dont fait partie la sécurité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.