Une petite entreprise avec de grandes valeurs : les Pompes funèbres Salamone

EN DIRECT de Saint-Laurent-De-La-Salanque avec un ancien comba...

EN DIRECT de Saint-Laurent-De-La-Salanque avec un ancien combattant reconverti dans les Pompes Funèbres...

Posted by TVCAT on Wednesday, May 3, 2017

Parler de la mort, c’est dur. Renaud Salamone, avec son regard franc et ses mots clairs, le fait sans tabou. Accompagner la mort, c’est le choix qu’a fait cet ancien militaire de carrière qui a renoncé à l’Armée française pour se consacrer à ses filles. Un choix dur, pour être proche de celles qu’il aime, mais un choix d’homme d’honneur, qui n’a jamais abandonné un frère d’armes jusqu’à l’hommage final et qui, pour en connaître la musique funèbre, condamne le business de l’émotion.

Ancien membre des forces spéciales, longtemps en opérations au Kosovo, au Tchad, au Rwanda, aux Comores, Renaud Salamone, détenant le statut d’ancien combattant au titre de la Quatrième génération de feu, est fier d’avoir été parachutiste pendant 22 ans.

« J’ai servi dans des régiments prestigieux, où j’ai acquis l’expérience des difficultés et la sagesse de les affronter sereinement. En 1983, au cours d’un attentat au Liban, 58 paras sont décédés ; c’est ce drame qui m’a donné la vocation de servir mon pays. Je me suis engagé en 1987 et j’ai servi la France comme je sers aujourd’hui les défunts et leurs proches. Accompagner une inhumation, c’est comme être sur le terrain : on n’a pas de deuxième chance de réussir. Ma mission est noble, ce sont les proches du défunt, les vivants qu’il faut guider et soutenir. Cela nécessite des qualités de rigueur, de respect et d’écoute. »

Pur catalan barcarésien d’adoption, c’est naturellement au Barcarès qu’il ouvre, en janvier 2014, son premier magasin funéraire. Suivront celui de St Laurent de la Salanque et, le 2 avril dernier, un troisième à Perpignan. Après avoir travaillé pour deux grands Groupes de Pompes funèbres et dirigé, pendant 18 mois, le crématorium de Perpignan, c’est la mort de son père qui le décide à créer son enseigne.

« Mon père, natif de Perpignan, était Commandant de la PAF au Perthus. Il habitait Millas, dont mon grand-père commandait la Gendarmerie ; j’ai appris le décès de mon papa en mission et suis reparti sur le terrain le lendemain de son enterrement, laissant ma mère démunie face aux démarches administratives. Elle n’a pas eu droit à un accompagnement et n’a perçu sa pension de réversion que 5 mois plus tard, sans effet rétroactif. Accompagner les familles, c’est les aider dans toutes les démarches administratives, le remplissage des formulaires et toutes les formalités qui, éventuellement, feront valoir leurs droits. »

Renaud Salamone estime que l’argent doit rester aux vivants
« Dignité et respect au service des familles », est son leitmotiv. Dans la souffrance, faire culpabiliser les proches et en profiter pour générer des ventes additionnelles est facile. Les Pompes funèbres, qui étaient un monopole d’Etat jusqu’en 1993 (PFG et OGF), sont de plus en plus rachetées par des Groupes financiers. L’éthique du métier a tendance à disparaître au profit de la rentabilité. Renaud Salamone et son équipe accompagne les familles jusqu’à leur domicile pour les conseiller, les guider et les soutenir. Spécialiste des cérémonies militaires, il est fier d’avoir dignement escorté, avec une délégation de parachutistes, le Colonel André Salvat, Compagnon de la Libération et Héros de la Nation. Si ce jeune ancien combattant de 47 ans véhicule les valeurs du patriotisme, il accompagne des enterrements multiconfessionnels.

« Je respecte toutes les confessions, je ne suis pas intrusif. J’ai, tout dernièrement, accompagné un israélite jusqu’à Palamos et l’Imam de Perpignan m’a sollicité pour escorter un cercueil jusqu’à Toulouse et organiser son rapatriement jusqu’à Bamako. J’ai guidé l’inhumation d’un enfant de 12 ans à la Grande Mosquée et demain, j’accompagne la mise en terre d’un bébé, que je facture à prix coûtant. Le matin, quand je me rase, j’aime bien savoir qui je regarde dans la glace. »

Ce métier, il ne le considère pas comme triste, c’est pour lui un métier humain, qui exige des qualités qu’ont ses 4 salariés : être solide, ponctuel, rigoureux et savoir sourire à bon escient.

« Mon sourire fait du bien aux familles, d’autant que je ne porte jamais de costume noir. Dans le métier, on me surnomme « l’autiste des Pompes funèbres » ; je suis atypique. La psychologie du deuil est un facteur important. »

Les Pompes funèbres Salamone interviennent dans toutes les Pyrénées-Orientales en proximité immédiate de Barcarès, Saint-Laurent-de-la-Salanque, Sainte-Marie-la-Mer, Claira, Saint-Hippolyte, Torreilles, Canet-en-Roussillon, Perpignan et Leucate. Ils assurent aussi des transports dans toute l’Europe et des rapatriements à l’étranger.

Œuvrer dans les Pompes funèbres nécessite une formation réglementée. Renaud Salamone souhaite, dans un proche avenir, former les futurs professionnels sur l’accompagnement funéraire et leur transmettre ainsi les valeurs qu’il véhicule.

« Accompagner quelqu’un, ce n’est pas le précéder, lui indiquer la route, lui imposer un itinéraire, ni même connaître la direction qu’il va prendre mais c’est marcher à ses côtés en le laissant libre de choisir son chemin et le rythme de ses pas. Si, un jour, je suis obligé de tricher dans mon métier, j’y renoncerai. »

Renaud Salamone est un homme qui nous donnerait presque envie de mourir (enfin, presque, macarèl !) mais comme le chantait Brassens, de mort lente…

Pompes Funèbres Salamone 14 rue Voltaire 66420 Le Barcarès

21 rue Arago 66250 Saint Laurent de la Salanque 12 rue des Pêchers Fleuris 66000 Perpignan Tél. : 04 68 08 93 20 Fax : 09 70 62 99 98 Mobile : 06 58 47 33 36 contact@pompes-funebres-salamone.fr

Devis gratuit et facilités de paiement.

une-petite-entreprise-avec-de-grandes-valeurs-les-pompes-funebres-salamone