Une belle fête de la Saint André 2017 à Vinça

La municipalité, les commerçants et artisans de Vinça et le Casal del Conflent ont offert trois jours de fête à un public venu nombreux assister aux animations culturelles et commerciales

De g.a.d, René Dragué (Maire de Vinça), Juan Ridaura et Jordi Taurinya (président du Casal del Conflent) ont ouvert les festivités le vendredi 24 en soirée

Ces festivités ont commencé par une conférence en Catalan de Juan Ridaura, membre de l’ANC (Assemblée nationale Catalane qui est une organisation qui a pour but l’indépendance politique de la Catalogne sous la forme d’un état de droit, démocratique et social) sur la situation en Catalogne

Après avoir rappelé les origines de la crise avec principalement la dépose d’un recours devant le tribunal constitutionnel par le Partido Popular (PP) de Mariano Rajoy contre la réforme du statut d’autonomie négocié avec le gouvernement socialiste de José Luis Zapatero en 2005 qui reconnaissait que la Catalogne est une nation, faisant partie de la nation espagnole

Cette réforme fut votée par le parlement catalan, par le Congrès des députés espagnols et par le Sénat d’Espagne puis ratifiée par un référendum en Catalogne avec une victoire du oui à 73,90% en juin 2006. Mais suite au recours déposé par le PP de Mariano Rajoy, le tribunal constitutionnel annula en 2010 le statut et la Catalogne ne fut plus reconnue comme une nation mais comme une simple région d’Espagne

Ce verdict fit descendre plus d’un million et demi de manifestants dans la rue

A partir de ce moment, la tension ne cessera de croître entre les responsables Catalans et Espagnols et avec l’arrivée au pouvoir de Mariano Rajoy en 2011, ce sera un non ferme et non négociable qui sera opposé aux nombreuses tentatives de négociations initiées par l’exécutif catalan

Cette volonté du gouvernement de Madrid de ne pas négocier aboutira au référendum du 1er octobre 2017

C’est sous l’angle du respect de la démocratie que Juan Ridaura a interpellé et mis les responsables européens devant leurs contradictions : « Comment peux-t-on à la fois vouloir fonder une Europe démocratique et tolérer qu’un de ses Etats-membres envoie des policiers matraquer ses propres concitoyens qui ne voulaient simplement que voter »

Il a également « salué l’immense responsabilité du peuple Catalan qui, face à ces actes barbares qui rappellent les heures noires du franquisme, a toujours réagi avec calme, respect et une immense détermination. C’est une vraie leçon de démocratie pour tous les peuples qui obligera l’Europe à réagir. Elle ne peut plus continuer à faire comme si rien ne s’était passé  « 

Il a ensuite répondu aux questions du public au cour du débat qui a suivi

Puis la soirée s’est poursuivie par un concert de poésies et de chants

De g.a.d, Jean-Noêl Pomarede, auteur et interprète, nous a convié aux mots de ces poésies dites au son de la musique écrite et interprétée par Bernard Nouveau qui l’accompagnait à la guitare

Puis, Albert Bueno, auteur, interprète et défenseur de la langue catalane, accompagné de Monique son épouse, a chanté quelques-unes de ses compositions. Il a également fêté sur scène avec le public vinçanais ses 79 printemps

Les festivités se sont poursuivies le samedi par le correfoc des enfants

Puis, en début de soirée, la Cobla Tres Vents a fait danser les sardanistes avant de régaler le public d’un concert de sardanes dont quelques-unes très originales avec des thèmes très divers empruntés aussi bien au folklore irlandais qu’à des morceaux cultes de hard rock

Ce furent les chorales de Vinça et de Los Masos qui terminèrent cette après-midi musicale

Puis, quand la nuit était bien installée, les Nyerros del Conflent i els Diables i Bruixes del Ribéral ont illuminé Vinça de mille étincelles

La soirée s’est terminée par un bal gratuit à la salle Gipulo

Le dimanche, le marché des producteurs et artisans s’est installé

Et la traditionnelle xicolatada a été offerte aux visiteurs

Une exposition de voitures anciennes étaient installées le long de l’avenue du Général de Gaulle

Les géants catalans, els Castellers del Riberal, els Angelets del Vallespir, els Pallagos del Conflent, els grallers i timbalers de les colles i la Banda els Canaillous ont effectué un passe-ville

Avant le lâcher de ballons, les autorités ont salué les associations et le public

De g.a.d, Jean Castex (maire de Prades), René Dragué (maire de Vinça) et Jordi Taurinya (président du Casal del Conflent)

Puis arriva l’instant de la Trobada Castellera toujours aussi impressionnante

Toutes ces émotions ont donné faim, il était temps d’aller déguster le repas du terroir

A l’année prochaine

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.