Trois startups « made in P-O » se lancent à la conquête de l’Amérique !

BassMe

« HelloMyBot », « Braincities Lab » et « BassMe » participent au plus grand rendez-vous hight tech au monde, le Consumer Electronic Show de Las Vegas !

Pour la 4e année, une délégation des Pyrénées-Orientales emmenée par Bernard Fourcade, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie des P-O (CCI’66) et Laurent Gauze, président de l’Agence de Développement Économique Pyrénées-Méditerranée Invest (ADE-PMI), composée d’élus, de décideurs et de dirigeants d’entreprises – parmi lesquels Jalil Benabdillah, Athéna Caperonis, Jean-Pierre Chiavola, Alain Ferrand, Emmanuel Stern, Félix STEVE – embarque destination les USA, et plus précisément Las Vegas dans l’Etat du Nevada, en ce mois de janvier 2020, pour participer au Consumer Electronic Show (CES), le grand théâtre mondial des innovations annuelles majeures. Une messe internationale devenue incontournable au fil de ses éditions.

L’événement proprement dit a lieu du 7 au 10 janvier, mais le salon irrigue de nombreuses autres manifestations tout le mois durant.

Le CES 2020 devrait faire la part belle à la 5G avec des démonstrations de ses capacités. Selon le Journal du Geek, « il y sera vraissemblablement question également de la voiture connectée, de la maison connectée… et de la santé connectée ».

Parmi les seize entreprises de la vaste Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée (délégation AD’OCC) qui feront partie du voyage, il y a trois startups des P-O qui, chacune dans leur activité de référence, sont en train de révoluionner tout le secteur : « HelloMyBot », « Braincies Lab » et « BassMe ».

HelloMyBot

Créée en mai  2017 par Hubert Fisselier, HelloMyBot a pour mission principale d’améliorer chaque étape du parcours conversationnel des consommateurs et clients, grâce à sa plateforme SaaS multicanale (Callbot, Voicebot, Chatbot).

L’idée de départ : « Il nous est tous arrivé, un jour, d’être au standard d’un téléphone pour résoudre un problème et ne jamais tomber sur le bon interlocuteur. Comment assurer un excellent SAV, et ne pas générer de la frustration chez les clients qui cherchent à obtenir une réponse rapide et précise ? », souligne Hubert Fisselier, « et ce grâce à l’intelligence artificielle, l’agent conversationnel ou l’assistant virtuel peut comprendre ce que demandent les audiences, sans heurts et sans erreurs ».

La société HelloMyBot est domiciliée à Perpignan. Aujourd’hui, elle compte 8 salariés et son CA approche les 200 K€.

Côté secteur d’activités, HelloMyBot n’a pas de verticales particulières, en revanche ses dirigeants avancent des expériences dans le secteur touristique, e-commerce, retail et immobiliers, avec de bonnes perspectives aussi dans les secteurs des Fintech et assurances.

Ses trois domaines de prédilection sont : la génération de leads (nouveaux clients), le support client, le commerce vocal.

Son plus grand succès jusqu’ici : avoir développé une solution réellement omnicanal (voix + texte sur tous supports).

Avec HelloMyBot, il est possible d’engager la conversation sur un canal et de la poursuivre sur un autre sans aucune interruption : démarrer par exemple une conversation sur une enceinte connectée (Google ou Amazon Alexa), ou par téléphone, et la poursuivre par SMS ou messagerie directe (type Facebook ou WhatsApp) pour la terminer par l’envoi d’un email de confirmation. HelloMyBot établit pour chaque entreprise un parcours conversationnel client sur mesure.

Parmi les ambitions d’HelloMyBot : augmenter le déploiement de son propre système de Nlp (natural Language Processing) et Nlu (Natural Language Understanding).

S’agissant de da participation au CES 2020 de Las Vegas : HelloMyBot se rend au CES Las Vegas pour présenter sa plateforme SaaS aux grands comptes français présents sur place. A ce jour, HelloMyBot compte déjà pour clients Renault, Se Loger, Liligo, Havas Voyage, Guerlain, Haas Avocats, le Consulat Général de France de Barcelone ou encore le journal L’indépendant.

Capitalisant sur ces premiers grands comptes, l’entreprise souhaite accélérer son développement sur le marché français et européen, et poursuive les évolutions technologiques de sa plateforme HelloMyBot pour la rendre plus autonome et accessible auprès de toute entreprise (Tpme/Pme et grand compte) ayant besoin d’améliorer son support client.

BassMe

La startup BassMe a été inventée en octobre 2017 par Alban Duroy. L’idée de départ : ressentir le son en utilisant notre corps (cage thoracique) comme caisse de résonance !

La startup créée en 2018 à Perpignan, a debuté dans la pépinière impulsion entreprise, accompagnée par des Pmi, Pri (Pyrénées Roussillon Investissement), la CCI’66 et Ceei (pour Centre Européen d’Entreprises Innovantes) Plein Sud Entreprises (Rivesaltes). Elle est d’aujourd’hui dans ces nouveaux locaux de 310m², à Villeneuve-de-la-Raho, et compte aujourdhui 15 salariés avec un chiffre d affaires de 180k€ en six mois d’exploitation !

Bassme est Made in france ! Et ses dirigeants le revendiquent haut et fort. Le secteur d’activité est la vente de produits audio nouvelle generation, en btc et b2b, en location dans les salles de cinéma, salle vr, parc d attraction…

Sa réussite ? Elle la doit notamment à sa grosse traction de vente suite au démarrage de la commercialisation juste avec deux passages tv, pub local… sans oublier les appuis French Tech et tests influenceurs.

Ses ambitions : 5 000 pièces vendues en 2020, contrats distributeurs, installation 5 à 10 cinemas cette année, r&d gamme BassMe, partenariat Warner Bros avec BassMe personnalisé, partenariat influenceurs gamer. En mettant le cap sur le CES 2020 nousespérons dérocher des contrats distributeurs, award inovation et bien évidemment faire le buzz !

Brancities Lab

Braincities Lab, une société française spécialisée dans l’intelligence artificielle. Elle aussi participe au CES de Las Vegas. Son activité repose sur une expertise en matière de : Big Data et d’Intelligence Artificielle ; d’application de sa technologie dans les ressources humaines, les villes intelligentes et InsurTech ; d’analyse du comportement, de la personnalité et des tendances ; de la propriété et de la commercialisation des données et du DataWallet ; de son tout- nouveau département robotique en Occitanie.

Braincities est une société française spécialisée dans le développement d’algorithmes prédictifs pour les Smart Cities, les ressources humaines et la finance. Depuis 2013, les ingénieurs et data scientists de Braincities développent une nouvelle génération d’intelligence artificielle. Le premier système autonome doté de capacités de jugement et d’empathie.

La technologie Braincities optimise la gestion de vos données en transformant les informations non structurées et éparses contenues dans les systèmes d’information de votre organisation, en connaissance fiable et sécurisée.

« En assurant l’interopérabilité des systèmes d’informations RH, nous dotons les décideurs de l’ère digitale d’un outil incontournable garantissant l’accès à des données exploitables et actionnables. Braincities Data Hive améliore l’efficience de la prise de décision en permettant une gestion proactive de votre capital humain. Braincities simplifie la data gouvernance au sein de votre département RH et vos efforts de mise en conformité à la norme Gdpr », assurent les dirigeants de la startup.

Ils ajoutent : « Nous interfaçons les bases de données de vos logiciels RH (Sap Odata, Talentsoft, Oracle Hrms) à notre agrégateur de données pour doter votre organisation d’une base de données centrale dynamique permettant la structuration et la rationalisation des connaissances, des accès et des usages que vos équipes ressources humaines peuvent faire des données de votre personnel ».

Pour les entreprises ayant besoin de solutions RH tirant avantage de l’intelligence artificielle, Braincities utilise les informations recueillies par son agrégateur de données, pour optimiser la mobilité interne en automatisant la constitution d’équipe, en individualisant la gestion proactive des carrières, en intégrant son algorithme en charge de l’appariement homme-missions-formations dans la gestion des parcours individualisés.

Et les dirigeants de Braincities Lab de conclure : « Dans d’autres domaines, notre solution de gestion des données est utilisée par les autorités publiques pour assurer le contrôle de l’identité des passagers à la douane des aéroports et pour mesurer le retour sur investissement par touriste ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.