Train de Fret Perpignan-Rungis – Carole Delga : « Nous avons la garantie de sa pérennité : tous nos efforts sont en train de payer ! »

A l’annonce par le Secrétariat d’État aux transports de solutions de pérennisation de la ligne de fret Perpignan-Rungis, la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée tient à féliciter tous ses partenaires pour avoir su, collectivement, faire entendre leurs voix et obtenir le résultat escompté.

« Grâce à une mobilisation sans faille des acteurs locaux, la reprise du train des primeurs va se concrétiser en novembre, alors même que certains avaient enterré définitivement cette liaison.

Les négociations qui ont duré de longs mois et pour lesquelles la Région a pesé de tout son poids démontrent s’il fallait que localement une demande forte des chargeurs existe si l’offre d’acheminement proposée est à la hauteur, tant en termes financier que de qualité. C’est la démonstration que ce n’est pas uniquement la rentabilité financière qu’il faut rechercher, mais bien un modèle économique et vertueux écologiquement. Je compte sur l’Etat etla SNCF, avec la prise de fonction demain de son nouveau président Jean-Pierre Farandou, pour accompagner ce changement. Il est en effet urgent qu’ils réinvestissent dans le réseau ferroviaire français aujourd’hui en partie dégradé, pour la bonne circulation des trains de voyageurs comme de fret. », a déclaré la présidente de Région, Carole Delga.

« Il est également aujourd’hui essentiel que les entreprises soient mieux soutenues dans leur politique de transports de marchandises par train. C’est ce que nous faisons en Occitanie en finançant les embranchements entre les sites de productions et les lignes ferroviaires, et en renforçant l’accès des sites portuaires notamment »,a précisé Jean-Luc Gibelin, vice-président chargé des Mobilités

« Aujourd’hui, une étape décisive a été franchie ; je serai vigilante quant à la mise en œuvre rapide de la liaison en transports combinés. Et il est important qu’à terme le nouveau service ferroviaire de marchandises au départ de Perpignanne s’arrête pas à Valenton mais continue jusqu’à Rungis. », a conclu Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.