Toulouges continue de creuser le sillon du développement durable

Rassemblés dimanche au parc de Clairfont, plusieurs centaines de Toulougiens ont participé aux activités du 3e forum Agenda 21, entre ateliers d’apprentissage et dévoilement de surprises.

Aborder les problématiques du développement durable sous le double impératif de la pédagogie et de la découverte. Voici le défi que s’est lancé la mairie de Toulouges en organisant dimanche dernier le forum permettant à tous de se remémorer les objectifs en matière de développement durable pour le 21e siècle, le fameux Agenda 21.

En faisant de ces enjeux d’avenir une véritable fête familiale.

Autour de l’aire de jeux, désormais dominée par une tyrolienne qui a fait la joie des plus téméraires, les plus jeunes comme les adultes ont pu s’essayer à la confection de jouets au travers d’objets recyclés avec ArtisaNature, ou démontrer leur dextérité grâce aux jeux en bois des Enfants du Lude, découvrir avec le Sydetom les secrets d’un compostage réussi, ou encore découvrir le rôle essentiel de la pollinisation en compagnie des Jardins familiaux, avant de se prononcer sur le nom des cygnes réintroduits il y a peu, et qui ont été baptisés Plume et Neige.

Le tout en se réchauffant avec une soupe préparée par la Maison du Citoyen, une crêpe confectionnée par la Junior Association, ou encore une verrine concoctée par Franck Pelliccia, qui sera prochainement aux manettes du nouveau point de restauration permanent « Au rendez-vous de Clairfont », qui ouvrira aux prochains beaux jours.

Car le forum Agenda 21 ne doit pas être résumé à une journée de fête; il s’agit de semer les graines de l’avenir durable à Toulouges. Ainsi, en plantant symboliquement un charme-houblon, le maire Jean Roque a annoncé, dès le 1er janvier prochain, la plantation d’une nouvelle essence à chaque naissance dans un foyer toulougien. « Chaque arbre portera ainsi le nom du bambin qui sera né à Toulouges, et il en naît en général une soixantaine chaque année », a précisé l’élu.

Par ailleurs, dès janvier, la mairie mettra à disposition des jardiniers en herbe un cycle de formation en ligne ouvert à tous (un Mooc, pour les initiés), spécialement conçu par l’ancien professeur d’horticulture Daniel Deycard en concertation avec l’association des Jardins familiaux. Cette formation gratuite s’étalera sur 8 semaines, via le site internet de Toulouges, sa page Facebook, et des réunions en public, et permettra de tout connaître de la culture sans pesticides.

Histoire que chacun puisse apprendre à faire croître un avenir plus vert.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.