Thuir : Le Parti de Gauche 66 soutien le personnel de La Poste des Pyrénées- Orientales

le-parti-de-gauche-66-soutien-le-personnel-de-la-poste-des-pyrenees-orientales

le-parti-de-gauche-66-soutien-le-personnel-de-la-poste-des-pyrenees-orientales

Le Parti de Gauche 66 a apporté son soutien aux personnels de La Poste des Pyrénées-Orientales ce lundi 15 septembre 2014 à Thuir.

Francis Daspe du Parti de Gauche 66 nous communique sous le titre : « La Poste ou comment on assassine les Services Publics » avec prière d’insérer :

« La gravité de la situation vécue par les salariés s’explique par la politique systématique de démantèlement d’un Service Public menée à l’échelle à la fois nationale et européenne.

La solution passe bien évidemment d’abord par la lutte sociale : c’est l’affaire des syndicats en qui le PG 66 a toute confiance dans leur capacité de mobilisation. Mais elle est aussi politique : elle nécessite un changement du cadre institutionnel, c’est-à-dire une VI° République qui redonne le pouvoir au peuple.

Dans une VI° République, une véritable démocratie sociale dans l’entreprise permettra que les justes revendications des salariés soient entendues.

Dans une VI° République, une mobilisation populaire comme à l’occasion de la votation citoyenne du 3 octobre 2009 (10 000 lieux de vote sur tout le territoire, 2 millions de votants qui avaient dit « La Poste est à nous !)) aura force de loi.

Dans une VI° République, les responsables politiques auront au nom de l’intérêt général le devoir de désobéir aux directives européennes qui poussent à la privatisation. 

Dans une VI° République, les Services Publics seront déclarés dans la nouvelle Constitution « propriété du peuple » et « biens inaliénables ».

Vite, une VI° République ! En attendant, soutien sans réserve aux luttes sociales comme à La Poste ! Pour résister efficacement, tenons les deux bouts. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.