Le Soler : action de coopération décentralisée de la commune pour la préservation de la ressource en eau au Sénégal

soler-action-de-cooperation-decentralisee-de-commune-preservation-de-ressource-eau-senegal

Dans le cadre du projet de coopération décentralisée porté par la commune du Soler et de l’association Sénégal Soler Soleil, deux volontaires Sénégalaises ont pu bénéficier d’un contrat civique international d’une année sur notre territoire.

Au Sénégal, la préservation de la ressource en eau potable constitue un enjeu majeur dans la politique menée par le pays.
Si L’accompagnement de France Volontariat a été un atout considérable dans la gestion administrative de ce dispositif, le Sydetom 66 a été l’acteur principal dans la formation et l’acquisition d’expérience nécessaire aux deux jeunes dans ce parcours initiatique.
Pour Aïcha Sidibe et Madjiguene Sene, cette étape de leur vie est enrichissante tant sur le plan humain que professionnel.
Nos deux ambassadrices du tri sélectif, possèdent maintenant tous les outils en matière de préservation de l’environnement sur les secteurs de l’eau, de l’assainissement et de la gestion des déchets.

Cette mission a mis nos volontaires au contact des populations locales (porte à porte pour la sensibilisation, animation d’un stand aux Angles) mais également ont pu apporter leur contribution dans un esprit de réciprocité auprès des enfants des écoles et du collège Jules Vernes au Soler.
Leur intégration dans la vie de la cité, a été fortement facilitée par le club de basket local qui les a hébergées et intégrées dans l’association. Une fois encore, le sport constitue un véritable outil de lien social et une nécessité sur un dispositif dont les bases reposent sur la solidarité internationale.

Pour Paul Miffre, tuteur des deux volontaires :
« Avec Michel Barthes, président du comité départemental de la coopération décentralisée des Pyrénées-Orientales, nous souhaitons développer cette expérience qui permet de donner du sens à l’action publique et tout particulièrement en direction de la jeunesse. Nous pouvons envisager d’envoyer des volontaires de nos communes sur des projets de coopération décentralisés existants sur notre territoire afin de renforcer la réciprocité indispensable à chaque action engagée. »

La ville de Rufisque a confirmé son intention d’utiliser les compétences des deux jeunes volontaires avec pour objectif de sensibiliser les populations sur l’extrême nécessité de préserver leur ressource en eau (économie dans l’utilisation, préservation des nappes phréatiques).
Dès la fin de leur mission, nos deux jeunes volontaires, vont pouvoir participer à cette volonté de rendre leur pays « propre ». Fortes de leur expérience, elles pourront également s’investir dans la formation locale d’ambassadeur du tri sélectif.
Le projet de modernisation des déchets au Sénégal est en marche. Tous les partenaires sont conscients que l’eau est à l’origine de la vie et de la civilisation et qu’il est donc urgent d’agir pour la préserver.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.