Romain Grau : « Pour des mobilités douces et durables »

Le dernier atelier mené par l’équipe de campagne de Romain Grau, en vue des élections municipales des 15 et 22 mars 2020 à Perpignan aborde la question des mobilités et les propositions concrètes recueillies par le candidat.

« Ce jeudi 14 novembre en soirée, au « New-York Café”, situé dans le quartier Saint- Gaudérique de Perpignan, nous avons échangé sur la question des mobilités, élément essentiel du dynamisme économique de notre ville et de son avenir. Sur ce plan aussi, Perpignan n’est pas au niveau des villes françaises similaires et la situation des Perpignanais n’est guère enviable. La mobilité douce doit être notre priorité si nous voulons inscrire les transports dans la nécessaire transition écologique.

Nous proposerons dans les tout prochains jours un « Plan mobilité » ambitieux et volontariste car, là encore, il n’y a pas de fatalité. C’est une question de volonté, de choix et de cohérence politique. La place de la voiture dans la ville doit être mieux pensée et appréciée par rapport aux autres formes de mobilités. Le réseau de bus doit être entièrement revu et l’offre doit correspondre aux véritables besoins des Perpignanais. Un plan vélo doit permettre d’encourager et de favoriser l’utilisation, tandis que la marche à pied doit redevenir une expérience agréable et porteuse de bien-être dans notre cité. »

Cet atelier était animé par Jean-Marc Moulin, professeur à l’Université de Perpignan Via Domitia (UPVD), et Romain Grau.

On figuré parmi les nombreuses propositions débattues :

· La gratuité du bus pour tous. Le débat sur son mode de financement a montré que ce choix politique était tout à fait réalisable sans aucune incidence fiscale.

· L’installation d’arrêts de bus à moins de 300 mètres de chaque perpignanais,

· La mise en place d’un plan concerté de réduction de la vitesse des voitures en ville mais aussi dans tous les quartiers par des aménagements adaptés,

· Autoroute 19 : la gratuité du péage du contournement de Perpignan, pour les Perpignanais, afin de désengorger le cœur de ville.

· Le développement des zones piétonnes et la végétalisation de la ville pour redonner à tous le goût de flâner dans leur ville.

La création de parkings-relais sécurisés, reliés au centre-ville par des navettes électriques, la continuité des pistes cyclables (particulièrement dangereuses), le développement des zones piétonnes (en sommeil depuis plus de 20 ans) ont également été évoqués et retenus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.