Réunion sur la crise de la salade

Laurent Rosello, attaché parlementaire de Jacques Cresta, député PS, conseillé régional, retenu à Paris, représentait le député à l’occasion d’une rencontre organisée par Légumes de France en marge du salon du MedFel ce mardi matin.

Cette rencontre qui réunissait Vincent Labarthe, Vice-Président en charge de l’agriculture et de l’enseignement agricole à la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, la conseillère régionale Eliane Jaricky, Bruno Vila, secrétaire général de Légumes de France, Yves Arris, président de la Fdsea, les Jeunes Agriculteurs, la DDTM, les services Sud de France ainsi que des opérateurs économiques du département, de la région et de Provence.

Cette rencontre a permis aux professionnels de pouvoir échanger sur les possibilités d’évolution et d’adaptation de la filière salade afin de s’adapter au plus près des besoins des consommateurs. En contre partie ces derniers demandent à ce que leurs produits, issu d’une agriculture raisonnée, de qualité et nationale, soient reconnu comme telles au sein des étals des grandes et moyennes surfaces. Une réflexion est en cours au plan régional pour adapter les marchés de la restauration collective des lycées pour favoriser les produits locaux. De même le Vice-président a tenu des propos allant dans le sens des préoccupations des professionnels concernant la gestion du foncier agricole, la formation et l’accompagnement.

Le député est particulièrement attentif au secteur agricole, et s’est tout particulièrement investi dans le cadre de la crise de la salade. Le gouvernement vient de publier par voie de décret une aide de 5 millions d’euros en direction des producteurs touchés par cette crise. Suite à des problèmes de répartition soulevés par la profession et relayés par Jacques Cresta auprès de Stéphane LeFoll, Ministre de l’agriculture, ce dernier a apporté l’assurance que les fonds qui ne seront pas utilisés seront répartis en direction des départements les plus touchés. Ainsi le département des Pyrénées-Orientales a obtenu une première enveloppe de 200 000 euros au titre de l’indemnisation et escompte pouvoir toucher 250 000 euros supplémentaires. Le député de la 1ère circonscription sera en charge de porter le message au gouvernement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.