Respecter les migrants, régler les causes des migrations

Respecter les migrants, régler les causes des migrations
Catherine David présente Mickaël Idrac

Le comité d’appui France Insoumise de Céret / Haut-Vallespir organisait mercredi 17 avril une réunion publique à Céret dans le cadre de la campagne des élections européennes.

Il avait convié à cette occasion Mickaël Idrac, doctorant en sociologie, à décrypter le livret thématique de La France Insoumise portant sur les migrations. « C’est une question de société qui est trop souvent instrumentalisée et sujette à des inexactitudes volontaires dans un objectif purement électoraliste », indiquait Catherine David en présentant le thème et l’intervenant. « Mickaël Idrac effectue des recherches universitaires sur ces questions et a fait de nombreuses enquêtes dans les camps de migrants d’Europe, Asie et Moyen-Orient. Il possède donc l’expertise nécessaire pour éclaircir ces situations confuses ».

Mickaël Idrac partait du titre du livret thématique de La France Insoumise qui offre un excellent résumé de son projet sur la question : « Respecter les migrants, régler les causes des migrations ». « Respecter les migrants, c’est une évidence relevant des principes républicains et humanistes les plus élémentaires », indiquait Mickaël Idrac. Il dénonçait de très nombreux manquements à ces principes dans l’accueil des migrants dans l’Union européenne, rappelait que 275 mineurs étaient maintenus dans des centres de rétention administrative en France selon le dernier rapport de la Cour Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) ou encore démontrait comment la France expulsait des mineurs sous couvert du droit alors que théoriquement son Code de l’Entrée et du Séjour des Étrangers et du Droit d’Asile (CESEDA) l’interdit. « Il faut arrêter de faire la guerre aux migrants » estimait-il en reprenant le titre d’un paragraphe du programme de La France Insoumise.

Les causes des migrations furent ensuite examinées avec précision. « Il y a avant toute chose des représentations à déconstruire, les flux migratoires ne sont pas une cause de déstabilisation mais ils sont une conséquence d’évènements passés. C’est pourquoi parler de crise migratoire est un profond non-sens et c’est un terme que jamais la communauté scientifique n’utilisera ». Les traités de libre-échange imposés par l’Union européenne aux pays du Sud constituent une cause majeure des migrations de population. « Ils déstabilisent l’économie locale, par exemple en favorisant les cultures commerciales au détriment des cultures vivrières ou en empêchant l’émergence d’un secteur industriel qui n’est pas en capacité de soutenir la concurrence des firmes transnationales des pays du Nord ». Une autre cause des migrations a trait à l’instabilité politique et aux guerres sévissant dans les pays de départ. « Une autre vision géopolitique est nécessaire pour garantir la paix dans ces territoires, à l’opposé des interventions militaires destructrices et des ingérences illégitimes comme en Irak, en Syrie ou en Libye. Une vision à l’opposé des accords entre l’Italie et la Libye ou entre l’Union-Européenne et la Turquie qui réhabilitent ni plus ni moins que des mécaniques de rafles  ».

Une autre catégorie de causes des migrations prend une ampleur de plus en plus considérable et sera amenée à s’accroître au cours des prochaines années : ce sont les causes climatiques et environnementales. « La non prise en compte de l’urgence écologique, de l’impact du réchauffement climatique ou des dégradations environnementales croissantes est véritablement préoccupante. Les climato-sceptiques qui ne remettent pas en cause le système de production et les conséquences néfastes de la généralisation du libre-échange font preuve d’une dramatique inconscience » accusait Mickaël Idrac.

Une réelle politique de co-développement avec les pays du Sud, rendue possible par la mise en place d’un protectionnisme solidaire respectueux de la souveraineté des États du Sud, serait de nature à satisfaire le souhait du plus grand nombre à vivre et travailler au pays.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.