Les régimes avant l’été sont-ils vraiment efficaces ? par Sophie Rameau, nutritionniste à Perpignan

régimes avant l’été

Chaque année à l’approche des vacances d’été, les magazines féminins sortent leur éternel dossier sur les régimes miracles pour avoir la ligne à la plage. Des méthodes les plus farfelues régulièrement testées par les stars aux simples rééquilibrages alimentaires, en passant par les fameuses recettes diététiques, tout y passe.

Alors même s’ils ne sont pas tous à bannir définitivement, ces régimes ne s’avèrent pas pour autant efficaces pour tout le monde.

Des résultats si on a peu de poids à perdre
S’ils sont réellement suivis, il n’y a aucune raison que ces régimes ne donnent pas de résultats. En mangeant moins et mieux, on peut perdre 3 à 4 kg par mois.

Cependant, les régimes axés sur la restriction sont adaptés lorsque l’on a quelques kilos à perdre à court terme. Au-delà, ils peuvent avoir des effets néfastes sur la
santé (perte de cheveux, problèmes cutanés ou rénaux, etc.) comme l’a indiqué un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) paru en 2010*.

Le risque de reprendre du poids après l’été
L’étude de l’Anses montre également que 80% des personnes qui ont fait un régime restrictif ont repris du poids dans l’année qui a suivi l’arrêt de celui-ci.

En bref, dès que l’on stoppe un régime qui était axé sur la restriction et la frustration, on reprend les kilos perdus, voir même plus : c’est l’effet yoyo. Or, on ne peut pas suivre ce type de régime à vie : cela aurait un impact néfaste au plan santé, psychologique et social.

De plus, ces régimes ne sont pas appropriés si on a un réel problème de nutrition et de surpoids. Dans ce cas, il faudra reprendre de bonnes habitudes alimentaires et cela ne se fait pas en quelques mois. De même, cela ne passera pas par la privation mais par l’adoption de nouvelles habitudes : cuisiner autrement, être à l’écoute de ses sensations alimentaires, limiter les produits industriels au profit des produits frais, etc.

On n’obtient pas de résultat miracle, mais des effets durables et à long terme.

* Anses (2010) – Risques sanitaires liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement, Rapport d’expertise collective.

Sophie Rameau, Diététicienne – Nutritionniste, 6, rue Maréchal Foch à PERPIGNAN
06.72.12.45.34 – 04.68.73.99.08
sophierameau.diet@gmail.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.