Racing Club Perpignan Sud – Elne Football Club : la magie de la coupe opère et le Petit poucet s’en sort brillamment

Le milieu Bouras et le défenseur Jouak assurent à l'arrière

Comme le veut la tradition, les clubs départementaux et régionaux ont lancé leur saison avec le premier tour de la Coupe de France. Loin de la finale et du Stade de France, celle-ci a donné lieu à un véritable exploit, signé par le Racing Club Perpignan Sud, tombeur de l’équipe d’Elne aux tirs au but…

Une première heure conforme à la logique…
Opposée aux Illibériens, promus cet été en Régional 2, le RC Perpignan Sud, qui a récemment accédé au Départemental 2 (3 divisions n-dessous de son adversaire !), n’a pas la faveur des pronostics alors qu’est sifflé le coup d’envoi de la rencontre. Et le scenario de la première heure vient conforter le statut de favori des visiteurs, qui assistent à des attaques inoffensives de leur hôte, réussissant de leur côté à inscrire deux buts, grâce à Aïd puis un but malheureux contre son camp de Jouak.
A la pause, les Illibériens mènent déjà 2-0 et parviennent, après les citrons, à concrétiser encore leur emprise sur le match par un troisième but.

La recrue Zallat auteur d’un triplé

… mais une volonté de fer et une force collective retrouvée permettent aux Perpignanais de s’imposer !
A l’heure de jeu, les joueurs et supporters d’Elne commencent certainement à envisager la victoire et le deuxième tour mais, comme le dit un proverbe, il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Revigorée par les entrées de Zallat, Kerbache et de l’expérimenté Bensikadour, la formation perpignanaise parvient à remettre le pied sur le ballon et à contraindre son adversaire à se recroqueviller devant son but.

Cette domination territoriale sans partage permet aux locaux d’obtenir un penalty, transformé par Zallat, lequel inscrit un nouveau but dans le jeu avant de transformer, à l’ultime seconde, un nouveau penalty, pour lequel le portier visiteur hérite d’un carton rouge.
Revenus à 3-3, les Perpignanais ne tremblent pas durant la séance de tirs au but qui suit et s’imposent par 4 tirs au but à 3.

Comme souvent, la Coupe de France a offert un scenario passionnant au public venu assister à cette rencontre, conclue par la qualification du « petit » face au « gros »… Le deuxième tour permettra au Racing de viser un nouvel exploit en affrontant le vainqueur de la confrontation entre Villelongue et Thuir…

Zallat et Bensikadour attendent leur heure
Tiago Martins et ses joueurs ont frôlé la victoire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.