« Quel avenir… pour notre information locale, la liberté et le pluralisme de la presse ? » s’interroge Guy Torreilles, président du Modem’66

« Quel avenir… pour notre information locale, la liberté et le pluralisme de la presse ? » s’interroge Guy Torreilles, président du Modem’66

Hier, en plein conseil communautaire de la Communauté Urbaine Perpignan Méditerranée, Robert Vila, le président, poussait un coup de gueule contre la publicité faite, par notre quotidien préféré, sur les achats de fin d’année en Andorre et lance une pétition : http://chng.it/SY8vKhW2KQ

Aujourd’hui, c’est Guy Torreilles qui réagit sous le titre : L’INDEPENDANT, L’EST-IL ENCORE ?…

« Les propos du président Robert Vila (Voir la vidéo) sont sans équivoque et marquent avec force ce qui avait été déjà évoqué par ailleurs et par d’autres.

Cela laisse quand même un questionnement quant au financement de notre quotidien local ? Quel avenir pour celui-ci et surtout pour notre information locale, la liberté et le pluralisme de la presse.

Le soutien à nos commerçants est primordial et indispensable en cette crise sanitaire. Mais, et nous l’espérons, les efforts faits par la population et en particulier celle de notre département, mais aussi bien sûr ceux financiers, si importants du gouvernement envers les commerçants et les entreprises, qui ne peuvent retrouver l’activité du passé, doivent être soumis à un contrôle exigeant, salutaire et coopératif, pour que la confiance soit au rendez-vous. »

En effet, en cette période de déconfinement ou la consommation locale est primordiale; Robert Vila, président de Perpignan Méditerranée s’insurge contre le quotidien local l’Indépendant qui fait de la publicité pour l’Andorre : « …c’est intolérable… je suis insurgé… on insiste à les faire consommer ailleurs… ». – Robert Vila lance une pétition : http://chng.it/SY8vKhW2KQ

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.