Port-Vendres : Hissons les voix…au sommet de son art

port-vendres-hissons-les-voixau-sommet-de-son-art3
Claude Faber, Président de l’association, « les mots, l’émotion », a su faire parler d’une seule voix un public conquis par tous les acteurs de la soirée, Clara Fabre de la troupe les Livreurs en solo pour son Cyrano de Bergerac, Christophe Caustier dans un texte d’Albert Camus , et Didier Schneider, Mireille Rogie et Justine Baston pour la lecture d’Anton Tchékhov.

Et ce fut un coup de maître ! A l’occasion de la 3ème édition nationale de la Nuit de la Lecture L’association « les mots, l’émotion », a enflammé de mots toutes les générations de Port-Vendrais du matin au soir. Les tout-petits ont découvert à la Médiathèque de jolis livres et ont participé à un atelier sur la gestion des émotions. L’après-midi, les adolescents du PIJ se sont enthousiasmés pour des lettres abordant les thèmes de leur âge. Un peu plus tard, les résidents de la Maison de retraite ont écouté de délicieux contes. Au même moment, les membres d’un atelier d’écriture ont lu leurs productions à la Médiathèque.

Des comédiens anglais ont lu du Dylan Thomas au restaurant La Tramontane où un « karaoké littéraire » a offert aux amateurs de bonnes feuilles le plaisir de s’exprimer au micro sur des textes mitonnés par Pévert, Néruda ou Coluche. Et la journée s’est conclue au Théâtre, avec des lectures de Camus, Tchekhov, des clips poétiques et un splendide spectacle de Cyrano de Bergerac présentés par Les livreurs. Heureux les spectateurs qui ont pu ainsi apprécier la prouesse de Clara Fabre. Artiste capable de jouer quasi simultanément Cyrano, Roxane, le Comte de guiche, un fâcheux et même la foule.

De la voix, du cœur, son être tout entier vibrant au rythme du célèbre héros romantique assoiffé de mots, pourvu d’un verbe aussi impressionnant que son nez, l’actrice des Livreurs du Solo a fait briller ce morceau de choix de la littérature française, nous transportant sur une scène de théâtre où notre imagination aiguillonnée par la performance nous a laissé entrevoir une kyrielle de personnages hauts en couleurs. Partout, un public nombreux, enthousiaste et attentif !

Et Claude Faber, n’est pas le moins bouillonnant : « il est important de rappeler que les mots n’appartiennent à personne. Les mots sont des êtres vivants et libres… et en même temps, à notre portée. Je le dis souvent, ils ont tant à nous dire !
Ils sont les meilleurs alliés de nos corps, de nos cœurs et de nos esprits. Ils nous accompagnent, nous émeuvent, nous font grandir, nous nourrissent, nous portent, nous prolongent, nous révèlent… C’est fantastique de partager, de lire, d’écouter, de découvrir ou de redécouvrir des poèmes, des tirades, des textes portés par une voix. Je trouve ça toujours émouvant et dense. D’ailleurs je n’oublierai jamais quand, après Cyrano, la salle toute entière a lu d’une seule voix un extrait de Y’a d’la joie de Trénet que nous avons distribué. Ce n’était pas anodin de choisir ce texte. C’était l’occasion de rappeler que, tout d’abord tout le monde a de la voix, que la lecture est l’affaire de tous, et que les mots sont porteurs de vie, de joie et donc d’émotions
».

port-vendres-hissons-les-voixau-sommet-de-son-art3

port-vendres-hissons-les-voixau-sommet-de-son-art3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.