Perpignan ville cougars ? L’Insee est formelle « 176 femmes mûres pour 100 jeunes hommes »

Cinquante-nuances-de-Grey-pourquoi-un-tel-succes_imagePanoramique500_220

Selon l’implacable Insee, Perpignan présente des caractéristiques étonnantes au sein de sa population de célibataires. L’analyse des données de 2011 révèle la prépondérance du célibat féminin chez les indidivus âgés de 30 à 39 ans. Selon un autre critère, le décalage des tranches d’âge induit une forte proportion de femmes mûres, les « cougars », comparée au nombre de jeunes hommes de 20 à 24 ans.

La structure de la population de Perpignan livre des surprises, après analyse des chiffres sur le célibat produits par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Selon un classement des données publié le 28 octobre par le magazine Slate.fr, la capitale du Roussillon présente une disproportion de femmes de 30 à 39 ans ne vivant pas en couple, par rapport aux hommes. Perpignan occupe la deuxième position en dehors de la région parisienne, en abritant 115 célibataires féminines pour 100 hommes. La première ville, Avignon, présente 118 femmes pour 100 hommes. Selon les statisticiens, la surpopulation d’hommes célibataires caractérise les villes industrielles, pénitentiaires, d’immigration ou ingénieurs-scientifiques, tandis que le surnombre de célibataires féminines répond à l’attractivité universitaire.

« 176 femmes mûres pour 100 jeunes hommes »
Les chiffres de l’Insee, puisés dans les 90 villes de plus de 60.000 habitants, ne révèlent pas de particularité chez les 20-30 ans ni les 40-49 ans de Perpignan. Mais la ville se singularise par la proportion de femmes de 40 à 54 ans, au nombre de 176, comparée à celle des hommes de 20 à 24 ans. Dans ce décalage illustré par un record de 226 femmes à Cannes, Perpignan détient la quatrième place nationale. Au-delà de son apparence fantasque, la sociologie qui se détache des données officielles relevées en 2011 dans les Pyrénées-Orientales permet de signaler très sérieusement une typologie de « ville cougar », propre à l’arc méditerranéen français et à la région parisienne. Le terme cougar, qui désigne les femmes d’âge mûr, a fait son entrée dans le Petit Robert en 2011. Il désigne les femmes de plus de 35 ans ayant des relations sexuelles avec des hommes au moins six ans plus jeunes. Le filon économique dédié est mis en évidence par la profusion de sites Internet favorisant leur rencontre.

« Je terminerais en disant qu’il y a pas de mal à se faire du bien… » 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.