Perpignan, une destination littéraire en Méditerranée

perpignan-une-destination-litteraire-en-mediterranee
Lauréats et partenaires réunis samedi 7 octobre à l’hôtel Pams par le CML, organisateur des Prix Méditerranée

La 32ième cérémonie du Prix Méditerranée s’est déroulée hier après-midi dans les salons de l’hôtel Pams, en présence de très nombreuses personnalités du monde politique, d’écrivains et éditeurs, et d’un public de lecteurs fidèles et passionnés.

Lors de cette belle cérémonie organisée par le CML, toutes les institutions partenaires du prix Méditerranée étaient représentées ; Jean-Marc Pujol et son adjoint à la culture Michel Pinell pour Ville de Perpignan ; la Présidente Hermeline Malherbe pour le Conseil Départemental des Pyrénées-Orientales ; Guy Esclopé et Agnès Langevine pour la Région Occitanie/Pyrénées Méditerranée et Nacéra Benosman pour la Caisse d’Epargne Languedoc-Roussillon. Le nouveau député des PO Sébastien Cazenove était également présent.

Fondé en 1985 à Perpignan par le Centre Méditerranéen de littérature, le Prix Méditerranée est aujourd’hui un prix majeur, très convoité, dans le paysage littéraire méditerranéen. Comme en témoigne son palmarès, il a su se diversifier et se décliner dans toutes les langues.

Le romancier suisse, d’origine turque, Metin Arditi a reçu le prix Méditerranée pour L’enfant qui mesurait le monde (Grasset). Dans ce roman l’auteur interroge sur notre rapport au monde à travers l’amitié entre Eliot, un homme vieillissant, et Yannis, un enfant autiste qui passe son temps à faire des calculs.

La poétesse et romancière grecque Ersi Sotiropoulos a, quant à elle, a reçu le prix Méditerranée étranger pour Ce qui reste de la nuit (Stock), un récit de trois jours de la vie du poète Constantin Cavafy dans le Paris de la fin du XIXe siècle.

Henri Droguet a été primé dans la catégorie poésie pour Désordre du jour (Gallimard). En plus de ses romans et poésies, il collabore à diverses revues ( Nouvelle Revue Française et Europe)

Plébiscitée par les lycéens de la région, Marie Urdiales a été distingué pour son roman L’enfant des naufragés (Oskar).

Enfin le Prix Méditerranée Roussillon a distingué trois auteurs du département, Paul Arquier Parayre, Serge Bonnery et Joan-Frances Castex-Ey.

Laisser un commentaire