Perpignan/ Louis Aliot, maire : « Je viens de signer un arrêté d’ouverture des commerces non alimentaires en centre –Ville »

-« Le gouvernement a décidé d’un nouveau confinement pour une période minimale d’un mois. Nul ne conteste aujourd’hui le sérieux de la situation sanitaire, mais le maire que je suis est très dubitatif sur son efficacité car ce confinement est en réalité complètement incohérent. Les grandes surfaces demeurent ouvertes, y compris pour la vente de marchandises considérées comme non essentielles. Les plateformes de commerce en ligne, elles peuvent bien évidemment poursuivre leurs activités, voire les amplifier. Pour la ville et pour les commerçants de Perpignan, dont la santé économique est très fragile, ce deuxième confinement est un nouveau coup dur qui pourrait s’avérer fatal. C’est la raison pour laquelle je viens de signer un arrêté d’ouverture des commerces non alimentaires du centre-ville et ce, jusqu’à ce que le gouvernement revienne de façon juste et sérieuse sur l’inégalité de traitement qu’il a créé entre les petits commerces, les plateformes d’Internet et les grandes surfaces. Cet arrêté prendra effet mardi 3 novembre. D’ici-là, il appartient à notre Premier Ministre, Jean Castex, de trouver une solution. Ce confinement, dont les Français voient bien les incohérences, non seulement ne permettra pas de lutter efficacement contre l’épidémie, mais risque en plus de condamner des professionnels sérieux, qui appliquaient pourtant de façon stricte les mesures sanitaires et chez qui les Perpignanais pouvaient se rendre en toute sécurité »