Perpignan : Démultiplication inquiétante des surfaces commerciales

José Puig, maire de Claira et conseiller général de la Salanque, aux côtés de Mme Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Général’66, lors de la pose de la première pierre concernant l’extention du Parc d’activités commerciales « Carrefour-Claire », en 2011
José Puig, maire de Claira et conseiller général de la Salanque, aux côtés de Mme Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Général’66, lors de la pose de la première pierre concernant l’extention du Parc d’activités commerciales « Carrefour-Claire », en 2011

Des acteurs-décideurs économiques majeurs souhaitent… « mieux être entendus » par les élus-décisionnaires locaux.

José Puig, maire de Claira et conseiller général de la Salanque, aux côtés de Mme Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Général’66, lors de la pose de la première pierre concernant l’extention du Parc d’activités commerciales « Carrefour-Claire », en 2011
José Puig, maire de Claira et conseiller général de la Salanque, aux côtés de Mme Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Général’66, lors de la pose de la première pierre concernant l’extention du Parc d’activités commerciales « Carrefour-Claire », en 2011

Lors d’un petit-déjeuner de presse qu’ils ont tenu au restaurant La Villa Duflot, à Perpignan, les dirigeants de l’AGMS’66 – Association des Grandes et Moyennes surfaces de vente au détail de Perpignan et des Pyrénées-Orientales – ont tiré à nouveau la sonnette d’alarme à destination des pouvoirs-publics et des élus-décisionnaires locaux, à propos « d’une démultiplication inquiétante des mètres carrés commerciaux en périphérie ou à proximité de Perpignan (…) ». Cette rencontre avec les médias roussillonnais avait d’ailleurs pour thème : « Des acteurs économiques majeurs du département ont été écoutés par le monde politique… Sont-ils entendus ? ».

L’AGMS’66 regroupe notamment les enseignes suivantes locales : Galeries Lafayette et Monoprix-Clemenceau (Groupe Barès.Claverie), Auchan, Carrefour, Casino, Castorama, FNAC, G 20, Intermarché, Maison de la Literie, Spar, Sport 2000…

Lors d’un exposé fort détaillé de la situation, enrichi d’un diaporama, les intervenants – autour Richard Aznar, président de l’AGMS’66 et Directeur de la FNAC-Perpignan, place Catalogne – ont énuméré les différents projets commerciaux en cours, que ce soit à Claira, au nord de l’agglo de Perpignan (PMCA/ Perpignan Méditerranée Communauté d’Agglomération), à Pollestres, au sud-ouest de ladite Agglo, ou encore au Mas Rous, au sud du territoire de PMCA… sans oublier le fameux projet « Gran Jonquera », qui se dessine de l’autre côté des Pyrénées, aux portes de l’Espagne, juste à la frontière, à une trentaine de kilomètres à peine du chef-lieu du Roussillon.

PROJET « GRAN JONQUERA » : DEVENIR LE CENTRE COMMERCIAL DU TEXTILE DU SUD DE LA FRANCE…

Concernant plus particulièrement ce projet de « Gran Jonquera », dont l’ouverture est prévue dans la seconde quinzaine de ce mois de mai 2013, il est porté par le Groupe Escudero (magasins Tramuntana), qui en est à la fois le propriétaire et le promoteur. Il accueillera, en deux phases de lancement, le centre Outlet (textiles à prix réduit), sur environ 10 à 12 000 m², ainsi qu’une centaine de boutiques classiques. Il fonctionnera à l’année, 365 jours/ an, 7 jours/ 7 donc !, avec des horaires adaptables : de 9h à 21h en saison touristique, de 9h à 19h hors saison
estivale…

Au-delà de cette offre commerciale, près de 2 000 places de stationnement gratuit seront disponibles sur deux niveaux pour accueillir la clientèle. Il y a même sur place une capacité d’accueil de 51 bus simultanément : soit encore l’équivalent de 1 000 voitures, ou encore 2 500 clients ! Et dans le cas où cela serait insuffisant, le Groupe Escudero a tout prévu, puisqu’il est propriétaire de 15 000 m² de terrains attenants !

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.