Olivier Amiel écrit aux candidats à l’élection municipale de Barcelone

Olivier Amiel écrit aux candidats à l'élection municipale de Barcelone

Olivier Amiel, candidat à l’élection municipale de Perpignan en 2020, a écrit à l’ensemble des candidats à l’élection municipale de Barcelone qui se déroule ce dimanche 26 mai : de la maire sortante pourtant éloignée de son bord politique jusqu’au candidat du PP en passant par ceux du PSC, JxCat, Erc, et bien entendu de l’ancien Premier Ministre français Manuel Valls.

Il rappelle que l’aura culturelle et son développement économique font de Barcelone une référence pour le monde entier et que « les liens historiques et géographiques privilégiés avec Perpignan accentuent cet attrait ».

Voulant « prendre date pour de futures collaborations », Olivier Amiel souhaite « défendre enfin une politique transfrontalière pragmatique qui bénéficiera aux habitants et à nos entreprises au-delà du sentiment lié à notre identité commune catalane ».

C’est ainsi que l’équipe de campagne dont Lucas Goumarre, un des quatre associés de la société Tessan spécialisée en télémédecine qui installera sa branche espagnole à Barcelone en septembre, « travaille déjà à un projet de coopération transfrontalière par le biais d’outils juridiques existants comme le district européen régi en France par la loi du 13 août 2004 ou bien surtout d’un Groupement Européen de Coopération Territoriale (GECT) pour la création de zones d’activités industrielles et commerciales permettant l’installation d’entreprises dans nos deux villes et facilitant ainsi des échanges concrets pour l’avenir de tous ».

En espérant des relations transfrontalières pragmatiques, concrètes et bénéfiques entre nos deux villes. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.