Olivier Amiel : « Ces « sauvages sauvageons » qui pourrissent le quotidien des habitants de la résidence Les Oiseaux à Perpignan »

olivier-amiel-ces-sauvages-sauvageons-qui-pourrissent-le-quotidien-des-habitants-de-la-residence-les-oiseaux-a-perpignan

Olivier Amiel, adjoint au maire de Perpignan, nous communique sous le titre « Ces « sauvages sauvageons » qui pourrissent le quotidien des habitants de la résidence Les Oiseaux à Perpignan », avec prière d’insérer :

« À la fin des années 90, Jean-Pierre Chevènement était critiqué parce qu’il parlait des « sauvageons » dans certains quartiers sensibles…

Aujourd’hui ce ne sont plus des « sauvageons » mais des « sauvages » qui pourrissent la vie des habitants de ces mêmes quartiers.

L’exemple de la résidence Les Oiseaux à Perpignan est symbolique de cette volonté de mainmise par des délinquants et des trafiquants sans foi ni loi.

Après avoir tenté d’occuper le terrain et d’imposer leurs règles dans un bâtiment et son environnement, il a été décidé de murer l’immeuble devenu insalubre et inhabitable à cause de cette occupation illégale (voir les photos prises il y a quelques semaines pendant une visite avec le collectif des habitants du quartier).

Cela n’a pas empêché les « sauvages sauvageons » de percer le mur !

Peut-être va-t-il falloir prévoir des fermetures encore plus épaisses comme j’en avais vu à Châteauroux en mai dernier chez mon ami le maire Gil Averous.

Car ce phénomène n’est pas propre à Perpignan, le retour de l’autorité républicaine est le préalable à toute politique de renouvellement urbain en France.

C’est ce que nous avons exprimé avec le Club des Maires de la Rénovation Urbaine en rappelant au Président de la République qu’« il est nécessaire d’éviter l’écueil de politiques publiques ayant favorisé l’action sur le « béton » sans prendre en compte la dimension sécuritaire de ces quartiers » (voir courrier ci-dessous).

Saura-t-il entendre le cri d’alarme des élus locaux ? Ou considèrera-t-il comme il avait fait pour le rapport Borloo que le « mâle blanc » n’a pas à se mêler des problèmes dans les quartiers prioritaires ? ».

olivier-amiel-ces-sauvages-sauvageons-qui-pourrissent-le-quotidien-des-habitants-de-la-residence-les-oiseaux-a-perpignan

olivier-amiel-ces-sauvages-sauvageons-qui-pourrissent-le-quotidien-des-habitants-de-la-residence-les-oiseaux-a-perpignan

olivier-amiel-ces-sauvages-sauvageons-qui-pourrissent-le-quotidien-des-habitants-de-la-residence-les-oiseaux-a-perpignan

olivier-amiel-ces-sauvages-sauvageons-qui-pourrissent-le-quotidien-des-habitants-de-la-residence-les-oiseaux-a-perpignan

olivier-amiel-ces-sauvages-sauvageons-qui-pourrissent-le-quotidien-des-habitants-de-la-residence-les-oiseaux-a-perpignan

olivier-amiel-ces-sauvages-sauvageons-qui-pourrissent-le-quotidien-des-habitants-de-la-residence-les-oiseaux-a-perpignan

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.