Nous ne pouvons plus être gouvernés par la peur… Et si ce nouveau virus COVID-19 était un rite de passage vers un nouvel état de conscience ?

De la Peur à la Joie - Documentaire
De la Peur à la Joie - Documentaire réalisé par KeïKo et Asokka - http://amsha.fr

Et si cette maladie pas si nouvelle que certains veulent nous le prétendre s’immisçait dans la communauté humaine pour y tester nos peurs, y semer le désordre et y recréer un nouvel ordre mondial ?

Ce genre de (corona)virus semble être l’incarnation d’un ennemi imprévisible venu remettre de l’ordre et un statut d’homme social dans une communauté humaine devenue immature ? Mais pendant tout ce temps où l’inquiétude monte progressivement, que vont-ils faire de tous ces milliards empruntés sur le compte de plusieurs générations ?Que vont-ils pouvoir imaginer comme projets de société, alors que nous mettons notre économie à genoux uniquement par peur de mourir ? Nos têtes pensantes et nos experts inquiètent par les imprécisions de la durée et du remède : « alors que Paris palabre, Marseille contient son vague à l’âme !»

Le 10 septembre, ils n’étaient que trente-cinq de la province marseillaise à signer une première tribune « Nous ne voulons pas être gouvernés par la peur »… et dix-sept jours plus tard, repartis sur toute la France, ils sont près de 300 à clamer… « Il est urgent de changer de stratégie sanitaire face au Covid-19 ». Ce collectif de soignants qui est pour une politique sanitaire juste et proportionnée, regroupe aujourd’hui 400 médecins, chercheurs, soignants et citoyens qui dénoncent des « mesures disproportionnées ».
Dans cette situation où le principe est : « gouverner c’est prévoir » nous préférerions l’inverse : « prévoir c’est gouverner ! ». 

Nous vivons une situation où nous ne comprenons pas les imprévisions et où ces peurs destructrices vont nous conduire, alors que ce nouveau virus COVID-19 aurait dû être l’avènement d’un nouvel état de conscience ! Combien de temps allons-nous nous laisser gouverner par des médias en partie détenus par quelques dizaines d’industriels milliardaires qui vont toujours nous contraindre à plus de peurs, de normes et de plans sociaux ? À quand un Grand Ministère de la Jeunesse, un ministère de la génération laborieuse ? Un ministère qui remettra debout l’économie toxique de l’un des rares pays au monde à avoir tenu trente ans avec un record de chômage, en supplément d’un temps de travail généralisé au 35 heures qui aura permis de tout industrialiser ? Toute cette mégalomanie médiatique qui entretient cette terreur de mourir est inquiétante.

« C’est plusieurs générations qui vont devoir compenser nos dettes dans cette préférence du déclin, alors que nous n’avons plus de véritables projets de société ! ».

Vu l’endentement que nous nous infligeons, avec une dette aussi énorme, c’est toute une génération qui devra travailler deux fois plus et donc il en sera fini des 35 heures… Soi nous continuons « l’autisme médiatique » dans une grande illusion que personne ne remboursera la dette… soit nous reconnaissons la vérité et nous réagissons avant que les taux d’emprunt de tous nos milliards de dettes ne repartent à la hausse. Une situation qui peut convenir à certains, car elle fait ressurgir une peur anxiogène qui donne des pouvoirs infinis aux médias et à la société de consommation ! C’est aussi un ministère des Intelligences multiples* qu’il faudra créer pour donner le goût des métiers manuels et permettre de redonner au corps l’intelligence du cœur*, de l’âme, de la nature et de l’environnement dans lequel nous vivons.

Un grand projet éducatif de l’apprentissage au goût d’une alimentation plus saine et moins coûteuse à notre sécurité sociale. Un enseignement dans le respect : « du Végétal, du Vivant, du Varié ».Une alimentation en trois dimensions (3D) produite de façon autonome pour nourrir l’ensemble de la planète en circuits courts. Un grand projet pour libérer des prisons de l’âme, de la toxicomanie, de la dépendance aux antidépresseurs, aux doudous alimentaires et autres addictions.

Enfin, faire en sorte que ce Grand Ministère soit capable de combler notre déficit d’investissement dans la recherche et le futur.

Alors que ce nouveau virus COVID 19 devrait créer un nouvel état de conscience… le fera-t-il vraiment ? Onze ans après la grande crise financière de 2009, pouvons-nous repartir dans une situation aussi régressive que les précédentes ? Notre président a-t-il raison d’avoir des intentions généreuses et des propos démesurés. A-t ’il raison sans Projet de Société de nous prodiguer que : « Tout sera mis en œuvre pour protéger nos salariés et les entreprises, quoi qu’il en coûte ». Cette formule laisse croire à une manne infinie d’argent public.

Alors que nous avons des devoirs de transcendance : « tout cet argent, si il s’agissait d’un miracle… pas si magique ? »

Hubert Levaufre
Parc Pédagogique Saint-André


*Intelligences multiples 8 formes d’intelligences
1/L’intelligence verbale. …
2/L’intelligence logico-mathématique. …
3/L’intelligence musicale. …
4/L’intelligence corporelle. …
5/L’intelligence visuelle et spatiale. …
6/L’intelligence naturaliste. …
7/L’intelligence interpersonnelle. …
8/L’intelligence intrapersonnelle.

Alors que le monde scolaire travail prioritairement sur les deux premières intelligences, un monde plus humain s’inventera si nous ne négligeons plus les six autres.

*L’intelligence du cœur : N’hésitez pas à regarder ce reportage « De la Peur à la joie » Trois heures ou quelques secondes pour changer notre façon d’imaginer le monde : https://youtu.be/1KgL6PCcFg8