Nessym ou le souffle de la Méditerranée III…

Nessym ou le souffle de la Méditerranée III

Vendredi 19 avril à 18h30 au mémorial de Rivesaltes, le compositeur et flûtiste Gérard Garcin nous invite une nouvelle fois à écouter le souffle qui donne la voix, celui qui fait vibrer. Nessym… : ce mot arabe qui évoque la brise venant de la mer est aussi le nom d’une œuvre composée par Salah El Madhi pour Gérard Garcin, et c’est ce même nom que le musicien a repris pour ce récital où se mêlent la voix et la flûte afin d’évoquer les souffles différents d’une méditerranée commune.

Pour le dernier des trois spectacles proposés depuis le début de l’année au mémorial de Rivesaltes, la rencontre avec les élèves du département d’Art dramatique du Conservatoire Montserrat Caballé, dirigés par Christophe Caustier, se poursuit autour du regard contemplatif de trois auteurs majeurs du 20ème siècle : Albert Camus, Yannis Ritsos et Jean Giono.

La beauté de la vie, cette relation sensorielle avec les paysages d’Algérie, cette soif de lumière, de couleurs exprimées par Albert Camus dans « Noce à Tipasa » seront ainsi mis en écho avec l’œuvre musicale d’Alain Fourchotte « Aphorisme ». Suivra un dialogue entre la simplicité ironique et mélancolique des poèmes de Yannis Ristos et une improvisation pour flûte Octobasse ainsi que le « Dom Quichotte » de Maïté Erra.

Ce parcours musical autour de la méditerranée s’achèvera par « La voix des monicas », une adaptation de Gérard Garcin pour flûte, récitant, chœur parlé et percussions du roman de Jean Giono « Un de Baumugnes ». Où la musique devient le langage secret de ceux dont la voix opprimée voudrait tout de même continuer à s’exprimer, coûte que coûte…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.