L’Organisation Mondiale de la Santé alerte sur le port du masque prolongé

L'Organisation Mondiale de la Santé alerte sur le port du masque prolongé

D’après le document « Conseils sur le port du masque dans le cadre de
la COVID-19
 » établit le 5 juin 2020 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) : « Les inconvénients probables de l’utilisation du masque par des personnes en bonne santé dans le grand public comprennent :

potentiel accru de risque d’auto contamination en raison de la manipulation d’un masque facial et du contact ultérieur avec les yeux avec des mains contaminées.une auto contamination potentielle qui peut survenir si les masques non médicaux ne sont pas changés lorsqu’ils sont mouillés ou sales. Cela peut créer des conditions favorables à l’amplification des micro-organismes.

maux de tête potentiels et / ou difficultés respiratoires, selon le type de masque utilisé

développement potentiel de lésions cutanées du visage, de dermatite irritante ou d’aggravation de l’acné, en cas d’utilisation fréquente pendant de longues heures.

difficulté à communiquer clairement.

• inconfort potentiel.

problèmes de gestion des déchets ; élimination incorrecte des masques entraînant une augmentation des déchets dans les lieux publics, risque de contamination des nettoyeurs de rue et danger pour l’environnement.

• difficulté à communiquer pour les personnes sourdes qui se fient à la lecture labiale.

• désavantages ou difficulté à les porter, en particulier pour les enfants, les personnes ayant des troubles du développement, les personnes souffrant de maladie mentale, les personnes âgées souffrant de troubles cognitifs.

• danger de le porter pour les personnes souffrant d’asthme ou de problèmes respiratoires ou respiratoires chroniques, celles qui ont subi un traumatisme facial ou une chirurgie buccale maxillo-faciale récente, et ceux qui vivent dans des environnements chauds et humides… »

Le budget masques jetables d’une famille avec 2 enfants, à 29 centimes d’euros le masque, est estimé à plus de 174 euros par mois. Pensez-vous que des gens modestes qui ont perdu leur emploi avec le Covid-19 vont faire passer leurs derniers deniers dans des masques. Bien sûr que non, et c’est bien ça le problème.

En revanche, par crainte de l’amende ou par peur du Covid-19, nous allons porter un masque souillé, périmé, dangereux que nous aurions dû jeter depuis longtemps. Et s’il s’agit de masques en tissu, discutez avec les gens et constatez que le lavage de ce dernier n’est pas effectué ou de façon insuffisante.

C’est pourquoi il est impératif, surtout pour nos enfants scolarisés, et qui plus est, qui mangent à la cantine, de ne pas toucher le masque avec les mains et de le changer toutes les 2 à 4 heures maximum.

Et s’il vous plait, surveillants des établissements scolaires, arrêtez de chasser les élèves qui tentent de respirer de l’air pur quelques minutes par jours, en baissant légèrement le masque pour libérer 2 narines innocentes !