L’IFCT demande à l’Éducation Nationale l’enseignement du catalan dans tous les lycées et l’Office Public

L’IFCT (Institut Franco-Català Transfronterer) nous communique sous le titre « L’IFCT demande à l’Éducation Nationale l’enseignement du catalan dans tous les lycées et l’Office Public », avec prière d’insérer :

« Après le tenue le 21 février dernier à l’Inspection Académique du Groupe technique pour l’enseignement du catalan (préalable à la réunion du Conseil académique des langues régionales -CALR), le directeur de l’IFCT, les Études Catalanes de l’Université, s’est adressé à l’Éducation Nationale (DASEN, Rectrice et Ministère) afin de faire part des inquiétudes relatives aux restrictions concernant l’enseignement du catalan (à Arago, à Ceret,…) dues à la réforme du lycée et qui, si elles étaient confirmées, affecteraient le catalan à l’université. L’IFCT demande que tous les lycées du département bénéficient de l’enseignement du catalan (comme enseignement de spécialité) et non pas un seul comme l’annonce l’Inspection.

Il est par ailleurs demandé que les professeurs certifiés de catalan soient affectés aux établissements qui n’en disposent pas encore et où la demande des familles est refusée faute d’enseignant. Quant à la formation universitaire des futurs professeurs des écoles de catalan, l’université demande que la rénovation des masters MEEF soit l’occasion de proposer un diplôme plus adapté à l’objectif de l’enseignement bilingue (ce qui n’est pas le cas aujourd’hui). Enfin il est demandé au Ministère de mettre en place au plus tôt l’Office public de la langue catalane, organisme de la plus haute importance pour le bon fonctionnement de l’enseignement du catalan et objet de consensus de tous les acteurs locaux (université, associations, communes, Département, Région).

Les études catalanes de l’université de Perpignan souhaitent que ces questions soient traitées lors du prochain CALR qui doit se tenir à Montpellier. »

« Després que el 21 de febrer passat a la Inspecció Acadèmica se reunís el Grup tècnic per l’ensenyament del català (previ al Consell acadèmic de les llengües regionals -CALR), el director de l’IFCT, els Estudis Catalans de la Universitat, s’ha adreçat a l’Educació Nacional (DASEN, Rectora i Ministeri) per tal de fer part de les inquietuds relatives a les restriccions de l’ensenyament del català (a Aragó, Ceret,…) del fet de la reforma del liceu i que, si se confirmessin, afectarien el català a la universitat. L’IFCT demana que tots els liceus de Catalunya Nord se beneficiessin de l’ensenyament del català (com a ensenyament d’especialitat) i no pas un sol com ho anuncia l’inspector. També es demana que els professors certificats titulars del CAPES siguin afectats als establiments que encara no en tenen i on la demanda de les famílies és refusada perquè no hi ha ensenyant.

Quant a la formació universitària dels futurs professors de les escoles de català, la universitat demana que la renovació dels màsters MEEF en curs sigui l’ocasió de crear un diploma més adaptat a l’objectiu de l’ensenyament bilingüe (el que no és pas el cas avui). Finalment es demana al Ministeri de posar en plaça el més aviat l’Oficina pública de la llengua catalana, organisme de la mé alta importància per al bon funcionament de l’ensenyament del català i objecte de consens de tots els actors locals (universitat, associacions, comunes, Departament, Regió). Els estudis catalans de la universitat de Perpinyà sol·liciten que aquestes qüestions siguin tractades al proper CALR que s’ha de reunir a Montpeller. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.