L’hommage du Cml à Michel Peus

0
3

Le mardi 11 février à 18h à l’hôtel Pams, le Cml (Centre Méditerranéen de Littérature) rend hommage à un homme d’exception, Michel Peus à l’occasion de la présentation de son livre « Un chemin tracé par l’humanisme de Pau Casals et André Peus, mon père ».

Pianiste de formation, Michel Peus fait ses études à Paris auprès des maîtres Vlado Perlemuter et Alfred Cortot pour le piano ainsi qu’avec Pierre Dervaux pour la direction d’orchestre. Professeur certifié de piano, il enseignera au sein du Conservatoire à Rayonnement Régional Perpignan Méditerranée et en sera nommé directeur adjoint. Auteur d’un ouvrage sur Déodat de Séverac, Délégué des Jeunesses Musicales de France (1968- 1978), Administrateur du Festival Pablo Casals (1970-1988), Vice-Président de l’Office Régional de la Culture (1980-1986), Président-fondateur de l’Association pour le développement Musical des Pyrénées-Orientales (1978-1985), Président-fondateur de l’Union Départementale des Sociétés Musicales des Pyrénées-Orientales (1972), fondateur et Directeur artistique du festival international Elne Piano Fortissimo… A ce titre, il sera honoré de la Médaille du Patrimoine par le Ministère de la Culture et nommé Officier dans l’Ordre des Palmes Académiques.

Un éminents représentant en France et dans le Monde du pays catalan

À la suite de son père André, dans la beauté préservée d’une authentique tradition familiale, Michel Peus a prouvé que sa place est là où quelqu’un la veut et la promeut. Cela était vrai dans les années soixante-dix, même avant les grandes lois de décentralisation. Parce que bien des interprètes – par exemple, tel chanteur « de l’Opéra » ou « de l’Opéra-Comique » – ne rechignaient pas à se produire dans des villes moyennes, s’extrayant du grand magnétisme de la capitale qu’était Paris. Après tout, Perpignan a longtemps eu fort à faire entre Barcelone, Montpellier, voire Toulouse. Cette présence, Michel Peus s’y est employé sans relâche jusqu’à aujourd’hui. Daniel Tosi rappelle l’importance de son action et de celle de son père dans le rayonnement du Conservatoire de Perpignan.

Michel Peus mêle dans ce livre  passé et présent, réflexions actuelles et souvenirs enfouis. Le témoignage d’un homme pour qui la musique a été, et demeure, une leçon de vie et d’espoir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.