Les résultats de la session de prélèvements du lundi 13 mai 2019 enfin dévoilés !

Les résultats de la session de prélèvements du lundi 13 mai 2019 enfin dévoilés !

Les résultats de la seconde session de prélèvements d’urines, le 13 mai dernier, à Perpignan, confirment les précédents : nous avons tous du glyphosate dans nos urines !

A titre comparatif avec la première session réalisée le 13 février dernier (une saison d’écart donc) voici le résultats des deux sessions du département en nanogramme par millilitre : la moyenne de la session de mai est de 1,57 ng de glyphosate/ml d’urine, alors que, pour rappel, la moyenne de la session de février était de : 0,56 ng de glyphosate détecté par millilitre d’urine.

  •  le 13 février, 52 personnes, dont 4 enfants, s’étaient retrouvées au Casal à Perpignan pour faire leur ‘glyphotest’ selon un protocole très strict. Le taux maximum ayant été mesuré à 2,11ng/ml.
  •  le 13 mai dernier, 39 participants, dont 6 enfants, s’étaient présentés cette fois pour faire leur prélèvement. Le maximum se trouvant pour cette session à 3,71 ng/ml pour un habitant des Aspres.

On peut donc constater (non sans inquiétude) une augmentation de 300% de la moyenne!

L’intrusion dans le corps se faisant par l’alimentation, l’eau, l’inhalation et la peau, cette augmentation de présence dans nos corps pourrait être due à l’importance des épandages/travail de désherbage au printemps.

Il est prévu que des scientifiques, qui ont rédigé un questionnaire ‘ mode de vie ‘, rempli par tous les participants aux analyses, fassent une recherche sur ces données.

Dans le département des P.O. :

  • la moyenne des femmes (avec plainte) de cette session de mai : 1,21 ng/ml
  • la moyenne des hommes (avec plainte) : 1,95 ng/ml
  • et des personnes sans plainte : 1,55ng/ml
  • à titre de comparaison, la moyennes des femmes testées en février : 0,35 ng/ml
  • le moyenne des hommes en février : 0,57 ng/ml
  • les sans plainte en février : 0,77 ng/ml

Cela semblerait donc confirmer l’hypothèse – observée également au niveau national – d’incidence saisonnière sur le taux de glyphosate détecté dans les urines des citoyen.nes ayant participé à la Campagne depuis avril 2018 en Ariège.

A ce jour en effet 48 groupes locaux sur 71 ont commencé à organiser les session de prélèvements dans toute la France et la moyenne nationale est de 1,11 nanogramme de glyphosate par millilitre d’urines.

la Campagne démontre l’imprégnation de toute la population par la molécule active de glyphosate : les 4001 personnes testées à ce jour nationalement ont toutes été positives au glyphosate . Et plus de 90 % des prélevés ont décidé de porter plainte

Une dernière session de prélèvements a eu lieu mercredi 19 juin dernier dans le département, au Boulou. Les résultats de ces 49 participants (38 adultes et 11 enfants) devraient nous parvenir d’ici 15 jours à 3 semaines.

photo : Cyril Gravey, lors de la session de prélèvements du Boulou le 19 juin


INSCRIVEZ-VOUS POUR RECEVOIR GRATUITEMENT LE JOURNAL CATALAN :

  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.