Les biens communs pour favoriser le « bien vivre » à Perpignan…

les-biens-communs-pour-favoriser-le-bien-vivre-a-perpignan

Le groupe d’action France Insoumise « Vite, la VIème République » de Perpignan initié par Mickael Idrac, enseignant et doctorant en sociologie, a organisé le 13 mai dernier dans le cadre de ses cafés citoyens et de l’ « Observatoire citoyen de la vie quotidienne » une rencontre sur le thème de la gestion des biens communs à Perpignan.

À la suite de l’intervention d’un agroéconomiste et Président d’association sur des positions théoriques, comme la définition des biens communs à travers les logiques de concurrence et d’exclusion, soit les composantes d’une marchandise, le public a débattu sur la gestion locale des biens Eau, Air et Terre :
« Il s’avère que pour améliorer le quotidien des citoyens mais aussi leur pouvoir d’achat, il convient de faire passer de nombreuses « choses » de l’état de marchandise à celui de bien commun. A ce titre, l’Observatoire demande une mise en régie de la gestion de l’eau avec gratuité des premiers mètres cubes qui sont ceux de la dignité de la vie, la promotion des denrées locales et bio dans les cantines, la pénalisation des activités polluantes. »

Sans conclure un débat qui constituera un fil rouge, Mickael Idrac a énoncé l’idée qu’il fallait rechercher de la communauté même quand on nous fait croire que c’est impossible, comme dans le logement, ce qui fait écho au café citoyen organisé sur ce thème au mois d’avril.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.