Le Top 3 des chiens de race préférés, le Staffordshire bull terrier n°1 !

D’après les calculs de la Société Centrale Canine qui tient le Livre des Origines Français (Lof), la population de chiens de race en France dépasse les 2,5 millions d’individus, sur les 7 millions de chiens que compte l’Hexagone. En 2020, à l’échelle nationale, ce sont 245 553 chiots de race qui ont été inscrits au Lof. Un chiffre en hausse, reflet de la vitalité de l’élevage canin français qui a pu être maintenue malgré la crise sanitaire. Cette bonne année confirme l’intérêt des Français pour les chiens de race, mais aussi la confiance qu’ils portent à l’élevage canin français. En effet, l’inscription d’un chien au Lof et son pedigree apportent un véritable gage de qualité, tant du point de vue morphologique, comportemental que de la santé.

Du côté de l’Occitanie,à elle seule, la région a enregistré 27 222 naissances de chiots en 2020, de 188 races différentes selon les résultats du Livre des Origines Français (Lof) 2020 !

Véritable vitrine de la diversité de la population canine en France,l’Occitanie est la région disposant du plus grand nombre de races sur son territoire : fruit du travail de plus de 2 235 éleveurs passionnés ! La région se place également à la 3e place en terme du nombre de naissances de chiots de race en 2020.

Le chouchou des Occitans est le Staffordshire bull terrier qui est n°1 en enregistrant le plus de naissances dans la région en 2020 (1 715inscriptions au Lof), suivi du berger australien (1 639 inscriptions au Lof), puis du chien de berger belge (1 484 inscriptions au Lof).

Au niveau national, ces trois races se classent respectivement à la 2e, 1ère et 3e place du classement des chiens de race préférés des Français.

Si de nombreuses races très populaires sont élevées dans la région, des éleveurs Occitans contribuent également à faire perdurer d’autres races plus rares comme le Komondor (7 inscriptions au LOF en France en 2020, toutes dans la région), le berger de la Maremme et des Abruzzes (23 inscriptions au LOF en France en 2020, dont 7 dans la région) ou encore le lévrier écossais (54 inscriptions au Lof en France en 2020, dont 29 dans la région).

Au niveau national : le Berger Australien, n°1 des chiens de race préféré des Français !

Au niveau national, selon les résultats du Livre des Origines Français (Lof) 2020, le berger australien est pour la 3e année consécutive le chien de race préféré des Français, avec 16 782 naissances sur le territoire ! Le Staffordshire bull terrier, plus communément appelé « staffie », sur le podium seulement depuis 2018, passe devant le berger belge et prend la 2e place du podium avec 12 221 inscriptions. Le berger belge arrive donc en 3e position avec 12 144 inscriptions au LOF (+3 % vs 2019).

Du côté des noms, 2020 était l’année du R pour les chiens de race, « Ruby » a été le nom le plus donné pour les femelles (8 355chiots) et « Rio » pour les mâles (7 108 chiots). Pour les chiens de race, 2021estdonc l’année du S !

Qu’est-ce que le Lof et le Pedigree ?

La Société Centrale Canine est le seul organisme en France qui répertorie dans le Livre des Origines Français la totalité des races canines sélectionnées et reconnues par la Fci (Fédération Cynologique Internationale).

Le Lof, ou Livre des Origines Français, est le registre créé en 1885 où sont répertoriées les origines des chiens français de race. Il s’agit du seul registre généalogique canin officiel agréé par le Ministère de l’Agriculture. Seuls les chiens inscrits au Lof ont droit à l’appellation « chien de race ». Un chien Lof possède un certificat de naissance attestant de son inscription au Lof par son éleveur, ou un pedigree lorsqu’il a été confirmé.

Le Pedigree est un véritable arbre généalogique canin ! Il s’agit d’un document officiel, extrait du Livre des Origines Français, comportant la généalogie du chien et qui certifie l’exactitude de ses origines. Il atteste qu’un chien est conforme aux caractéristiques énoncées dans le standard de sa race, qui est une description des qualités requises pour tendre vers le modèle idéal de la race.

L’inscription au Lof : gage de qualité et de traçabilité

L’inscription au Lof est nécessaire pour qu’un chien puisse légalement être reconnu « de race ». S’il n’est pas inscrit au Lof ou à un livre étranger, un chien sera, par exemple « d’apparence » berger allemand, mais ne pourra pas être qualifié de « chien de race ».

Le Lof permet de découvrir les origines d’un chien, de retrouver ses ascendants ou ses descendants.Cette inscription est un gage de qualité, tant du point de vue morphologique que comportemental.Il permet une « traçabilité »des origines des chiens de race, traçabilité encore améliorée par l’identification et la recherche de filiation réalisées grâce à l’Adn, méthode de plus en plus utilisée par les éleveurs pour valoriser les origines de son cheptel.

La santé est en effet au cœur de la sélection canine avec une diversité de tests adaptés à chaque race, afin que les éleveurs utilisent des sujets conformes aux préconisations des associations de race.

D’ailleurs, pour aider les éleveurs dans leur sélection et favoriser l’enrichissement des pedigrees, la Scc a récemment développé « lof select » un outil numérique d’aide à la décision sur lequel plus 5 millions de chiens sont présentés !

À propos de la Société Centrale Canine :

Fondée en 1881, la Société Centrale Canine, ou Scc, est l’organisme reconnu par le Ministère de l’Agriculture pour gérer le livre généalogique canin (Lof, Livre des Origines Français). Cette association loi 1901, reconnue d’utilité publique le 28 avril 1914 et à but non lucratif, a pour objectif la promotion des races de chiens en France ainsi que la promotion et la protection des divers rôles du chien dans la société. Dès 1932, elle coordonne et fédère les différents Clubs de races et Sociétés Canines Régionales qui la composent.

La Société Centrale Canine est membre de la Fédération Cynologique Internationale (Fci), dont elle fut l’un des cinq membres fondateurs, en 1911. Cet organisme mondial réunit les sociétés canines de 99 pays membres ou partenaires, et garantit la reconnaissance mutuelle des juges et pedigrees au sein de ces pays. La Fédération Cynologique Internationale reconnaît environ 352 races de chiens dans le monde.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.