Le réseau de chaleur du territoire catalan à la pointe de la technologie pour traverser une autoroute et une voie ferrée

Fin septembre, le micro-tunnelier du réseau de chaleur du territoire catalan a traversé la route départementale 900, l’autoroute A9 et la voie Sncf. Une étape importante pour raccorder de nouveaux abonnés au réseau de chaleur afin qu’ils puissent bénéficier prochainement d’une énergie respectueuse de l’environnement.

Commencé le 10 septembre, le forage hydraulique du micro-tunnelier du nouveau réseau de chaleur du territoire catalan, exploité par Dalkia, est désormais achevé. Le tunnel d’un diamètre d’environ 1,5 mètre et d’une longueur de 126 mètres passe sous la route départementale 900, l’autoroute A9 (à hauteur de la rue de la Tour de la Madeloc) et
la voie Sncf (ligne Narbonne à Port-Bou). Ce réseau reliera ainsi l’Unité de Valorisation Energétique (Uve) du Sydetom 66, exploitée par Dalkia Wastenergy, à ses abonnés afin de leur fournir une énergie vertueuse au cœur de l’économie circulaire.

Toutes les dispositions ont été prises pour limiter l’impact sur les usagers et pour les informer pendant la durée des travaux, d’environ trois semaines. La surveillance des lignes ferroviaires a été assurée en continue 24h/24h avec les équipes de la Sncf pendant la phase de creusement. Le réseau de chaleur, alimenté à 90% par l’énergie issue de la combustion des déchets ménagers de l’Uve du Sydetom 66 à Calce, fournit depuis avril 2019 de la chaleur à l’industriel chocolatier Cémoi et à la Clinique Mutualiste Catalane. Bientôt, le centre hospitalier de Perpignan, la piscine Arlette Franco et le groupe scolaire Hélène Boucher bénéficieront également de cette chaleur de récupération à un prix compétitif.

Fernand Roig, Président du Sydetom 66, a déclaré : « Nous sommes fiers d’être à l’initiative du plus grand ouvrage départemental de fourniture énergétique durable de ces dix dernières années. Il s’inscrit en droite ligne dans la politique environnementale que porte depuis toujours le syndicat. C’est un projet écologique, économique, durable et
vertueux. »

Fabrice Tenneson, Directeur Régional de Dalkia Méditerranée, a ajouté : « Je tiens à remercier tous nos partenaires et nos équipes qui ont su innover ensemble afin de continuer à construire ce nouveau réseau de chaleur. Ce projet de territoire, qui repose sur les principes d’économie circulaire, permettra d’éviter l’émission de 3 500 tonnes de CO2 par an, soit l’équivalent de près de 2 000 voitures retirées de la circulation. »

Chiffres clés
• 90 % d’énergie de récupération dans le mix énergétique du réseau
• 3 500 tonnes de CO2 évitées, comme si on retirait près de 2 000 voitures de la circulation.

INSCRIVEZ-VOUS POUR RECEVOIR GRATUITEMENT LE JOURNAL CATALAN :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.