Le Musée de Belesta fête ses 20 ans

Le site archéologique de la grotte (Cauna) de Bélesta a été découvert en avril 1983, et le Château-Musée de Bélesta a ouvert au public en juillet 1992. Le week-end du 20-21 avril veut mettre un coup d’éclairage sur ces deux événements majeurs pour ce secteur perché entre les val-lées de la Têt et de l’Agly.
Le site archéologique de la grotte (Cauna) de Bélesta a été découvert en avril 1983, et le Château-Musée de Bélesta a ouvert au public en juillet 1992. Le week-end du 20-21 avril veut mettre un coup d’éclairage sur ces deux événements majeurs pour ce secteur perché entre les val-lées de la Têt et de l’Agly.

Chasse-au-tresor-fabrication-galettes-beleste-journal-cgm

Le site archéologique de la grotte (Cauna) de Bélesta a été découvert en avril 1983, et le Château-Musée de Bélesta a ouvert au public en juillet 1992.
Le week-end du 20-21 avril veut mettre un coup d’éclairage sur ces deux événements majeurs pour ce secteur perché entre les val-lées de la Têt et de l’Agly.
Dès la découverte du gisement de la Cauna de Bélesta, les élus d’alors ont perçu non seulement l’intérêt scientifique indéniable révé-lé par les études de Françoise Claustre (archéologue au CNRS), mais aussi l’opportunité de transformer l’événement en activité touristique avec des retombées économiques.
Depuis son ouverture, le Château-Musée de Bélesta s’est positionné comme l’un des principaux sites culturels, dynamisant l’activité économique locale, autant pour les équipements de restauration et d’hébergement que pour les commerces alentours.
Sur le plan éducatif, Bélesta possède une place reconnue dans le paysage des activités pédagogiques scolaires départementales.
Le soutien sans faille des institutions et collectivités locales ont permis aussi le maintien de son fonctionnement pendant toutes ces années. C’est ainsi que le Château-Musée souhaite, par l’organisation de cet événement, remercier ses partenaires pour leur collaboration (principalement le Conseil Général des Pyrénées-Orientales, le Conseil Régional Languedoc-Roussillon, Le Ministère de la Culture – SRA du DRAC Languedoc-Roussillon) et surtout lancer un grand message d’espoir pour l’avenir…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.