Le Grand Débat : centralisation des cahiers citoyens en préfecture

le-grand-debat-centralisation-des-cahiers-citoyens-en-prefecture

Philippe Chopin, préfet des Pyrénées-Orientales, reçoit et centralise cette semaine en préfecture, les cahiers-citoyens ouverts par les communes du département dans le cadre du grand débat national. Guy Ilary, en sa qualité de président de l’Association des Maires de France des Pyrénées-Orientales, a officialisé ce moment en préfecture.

Au 21 février 2019, ce sont près de 88 cahiers-citoyens qui ont déjà été transmis. Dans les Pyrénées-Orientales, plus des trois-quarts des communes ont ouvert un cahier-citoyen. Ce taux témoigne d’une bonne couverture territoriale et d’un souci de responsabilité républicaine de la part des élus locaux.

Les modalités de restitution de ces documents ont été fixées dans le respect de trois principes directeurs : l’exhaustivité, la transparence et l’égal accès aux données. A cette fin, le Gouvernement a décidé d’opter pour la centralisation du dispositif de numérisation et de transcription des cahiers, qui constitue un préalable indispensable à leur analyse.

En fin de semaine, la transmission va s’effectuer de façon sécurisée auprès de la Bibliothèque nationale de France (BNF) chargée de référencer et d’indexer l’ensemble des documents. Un prestataire national retranscrira les cahiers manuscrits afin que la totalité des contributions soit analysée par des logiciels intelligents de traitement de données de masse. Toutes ces opérations seront effectuées sous le contrôle des cinq garants du grand débat.

Cette démarche inédite de consultation des citoyens doit refléter en toute transparence les attentes exprimées, mais également les solutions proposées. Le Gouvernement invitera les parties prenantes à effectuer leurs propres analyses et s’engage à leur assurer un égal accès à l’information, dans le respect de la gestion des données personnelles.

Chacun peut continuer à participer au grand débat jusqu’au 15 mars prochain, selon trois possibilités :
• Assister et s’exprimer lors d’une réunion d’initiative citoyenne dont les dates sont disponibles sur le site internet du grand débat ;
• Contribuer directement en ligne sur la plateforme : www.granddebat.fr ;
• Transmettre sa contribution par voie postale à l’adresse : Grand Débat National – BP 70 164 -75 326 PARIS Cedex 07